Les publicités de cent sites français vont être scrutées chaque jour.

Par 23 mars 1999
Mots-clés : Future of Retail, Europe

Olivier Daufresne de la société Secodip constate "sur Internet, il est impossible pour une entreprise d'évaluer précisément les campagnes publicitaires de ses concurrents". Dès ce mois-ci, Secod...

Olivier Daufresne de la société Secodip constate "sur Internet, il est
impossible pour une entreprise d'évaluer précisément les campagnes
publicitaires de ses concurrents".
Dès ce mois-ci, Secodip, déjà en charge des statistiques des autres médias
français, va centraliser des statistiques détaillées. Elle fournira
chaque mois aux entreprises les budgets publicitaires détaillés par
annonceur pour une centaine de sites web français ayant accepté de
communiquer leurs tarifs "ils ont été choisis parce qu'ils captent
l'essentiel des recettes publicitaires".
Des robots parcourant les sites recueilleront les données. Ils simulent
l'identité de n'importe quel internaute afin de faire varier les
publicités. Loïc Le Meur, le PDG de la société BLL, conceptrice des
robots, précise "ils savent lancer des recherches sur les annuaires pour
générer les publicités associées à un mot-clé". Ils repèrent chaque
bandeau publicitaire et lui attribuent un identifiant. Le bandeau est
ensuite présenté aux opératrices de saisie de Secodip qui le qualifient
avant de le comptabiliser dans leur base de données. Internet apparaîtra
dans les statistiques à côté de la radio, la télévision, etc.
Ces statistiques devraient contribuer au développement du marché
publicitaire sur le web. Loïc Le Meur estime "en voyant ce que dépensent
leurs concurrents, les entreprises voudront faire de même".
En 1998, les dépenses publicitaires sur Internet en France ont représenté
80 millions de F, contre 166 milliards de F tous médias confondus.
Il faudra débourser entre 20 000 et 60 000 F par an pour accéder aux
statistiques de Secodip, alors que pour les autres médias, la pige est
facturée de 50 000 F à 1 million de F.
Une fois par semaine, les entreprises sauront que tel concurrent dispose
d'une nouvelle bannière sur tel site. Une fois par mois, elles connaîtront
les budgets investis dans les campagnes publicitaires.
(01 Informatique - 19/03/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas