Publier du contenu créatif en ligne serait typiquement masculin ?

Par 24 juin 2008

Les internautes mettent de plus en plus leurs propres productions artistiques en ligne. Avec un avantage pour les hommes, qui osent plus s'exposer sur la Toile.

Etre connecté à Internet ne suffit pas. Encore faut-il aussi savoir utiliser les outils de la Toile et ne pas avoir peur d'y publier du contenu. En particulier lorsque l'internaute travaille dans l'art, ou bien produit des contenus créatifs. Ainsi, une étude menée par une équipe de chercheurs de la Northwestern University remarque des disparités entre hommes et femmes lorsqu'il s'agit de mettre ses contenus en ligne. En moyenne, un homme sur trois, qui travaille dans le domaine de la photographie, de l'écriture, de la vidéo ou encore de la musique, met en ligne ses productions. Un chiffre qui descend à moins de la moitié lorsqu'il s'agit des femmes qui ont les mêmes activités dans le cadre de leurs études ou de leur emploi. "Ainsi, alors que la création artistique est répartie de manière égale entre hommes et femmes, il s'avère que le partage de ces contenus en ligne ne l'est pas", commente Eszter Hargittai, auteur de l'étude.
Les voix masculines sont mieux représentées
L'enquête a porté sur plus de mille jeunes diplômés de l'Université de l'Illinois. Résultat : les trois cinquièmes des répondants disent être engagés dans une activité créative, et plus de la moitié de ces créateurs déclare avoir posté au moins une de ses productions en ligne. "Partager des informations sur Internet est aujourd'hui une forme de participation à la culture publique. C'est une façon de contribuer au discours commun", affirme la chercheuse. "Or il semblerait que les voix masculines se fassent plus entendre que celles féminines!". Selon les chercheurs, une des explications de la différence observée entre les sexes est la perception qu'ont les utilisateurs de leurs compétences en ligne. Il semblerait en effet que les femmes voient dans l'outil technologique un obstacle à leur expression sur le web.
Textes et vidéos ont la préférence
Autre explication avancée, cette fois-ci moins de l'ordre de la technologie : la réticence des auteurs à publier leurs créations, qui ont une portée très personnelle. Par ailleurs, parmi les contenus créatifs les plus publiés par les internautes en général, les écrits viennent en premier. "Ce qui n'est pas surprenant, étant donné la facilité de la mise en ligne d'un texte", indique la chercheuse. Un peu plus de la moitié des étudiants interrogés qui étudient l'écriture disent ainsi avoir publié au moins un de leurs textes en ligne. Viennent ensuite les vidéos, un support populaire, là aussi facile à mettre en ligne. "Les sites de partage comme YouTube rendent les publications vidéos plus aisées, et permettent aux utilisateurs de mettre en commun leurs propres films", ajoute Eszter Hargittai.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas