Des puces RFID pour faire disparaître les bornes de parking

Par 17 août 2011 2 commentaires
Mots-clés : Smart city, Europe
payer son parking sans ticket, possible grâce à Viatag

Le système à base de puce RFID mis au point par l’Institut Fraunhofer réduit à la fois le coût et le temps passé aux bornes de parkings. Il fait en effet disparaître les formalités inhérentes au paiement classique.

Imaginez : vous sortez de n’importe quel parking avec votre voiture, et la barrière se lève instantanément, sans être passé par la case «borne de paiement», et sans avoir cherché le moindre ticket dans votre poche. C’est désormais possible grâce aux récents travaux des chercheurs de l’Institut Fraunhofer for Material Flow and Logistics IML à Dortmund, pour le compte de la société Munichoise motionID. Ils se sont inspiré du modèle de passes autoroutiers. Nommé VIATAG, leur système a de nombreux atouts : gain de temps pour le conducteur, et économie de matériel pour le propriétaire du parking. 

Une puce sans contact et une base de données

En pratique, lors de sa souscription au service, le conducteur se voit remettre une puce RFID à apposer sur son pare-brise. Lors d’une entrée dans un parking équipé du système, la puce en question est reconnue par un dispositif, et l’heure d’entrée est enregistrée par un serveur centralisant l’ensemble des opérations. Au moment de la sortie, ce dernier calcule le montant dû, et le débite automatiquement du compte de l’utilisateur. La barrière se lève alors, sans qu’il y ait eu besoin de recourir à un support papier ou à des bornes de paiement. Effective dans un rayon de huit mètres, l’interaction entre la puce et le dispositif de reconnaissance se fait par le biais d’un rayonnement électromagnétique, propre aux puces sans contact NFC (Near Field Communication). Avantage, le processus ne nécessite donc aucune autre source d’énergie que celle du capteur.

 

Un système sécurisé et aux potentialités nombreuses

Autre atout : la forte sécurité du système. Comme le souligne Arnd Ciprina, directrice du projet : « aucune donnée personnelle n‘est stockée sur la puce. De plus, le cryptage des données en ligne est fait de telle façon qu’il est impossible de relier le numéro d’identification avec l’utilisateur lui-même ». Ayant passé avec succès la phase de tests, le système est déjà employé dans un certain nombre de parkings allemands, et pourrait se voir appliquer à d’autres infrastructures telles que les stations essence ou les drive-in.

 
 
 
 

Haut de page

2 Commentaires

Et comment sait on ce que l'on paye ? Le même principe existe sur autoroute et la facture arrive seulement deux mois plus tard.

Soumis par Laurent BOILLOD (non vérifié) - le 22 septembre 2011 à 07h19

J'aimerais savoir comment cela fonctionne-t'il et surtout où s'en procurer.
Cordialement jeux de voiture

Soumis par Jeux de voiture a garer (non vérifié) - le 25 septembre 2011 à 23h44

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas