Les puces RFID pourraient être le support de diffusion de virus

Par 17 mars 2006
Mots-clés : Smart city

Un groupe de chercheurs européens s'est intéressé aux dangers potentiels des puces RFID. A priori, on ne pouvait pas soupçonner qu'une puce de si petite contenance pourrait être le vecteur de...

Un groupe de chercheurs européens s'est intéressé aux dangers potentiels des puces RFID. A priori, on ne pouvait pas soupçonner qu'une puce de si petite contenance pourrait être le vecteur de diffusion de l'insécurité informatique.
 
Cependant, les chercheurs ont montré qu'une seule étiquette contaminée peut, lorsqu'elle est lue par une borne, infecter toute une base de données. "Tout le monde présumait jusqu'à présent que le logiciel de back-end ne pouvait pas être contaminé et certainement pas par un code malicieux. Malheureusement, c'est faux ! On peut parfaitement infecter une étiquette avec un virus et le transmettre ensuite à la base de données. Qui plus est, il est facile de transmettre le virus d'étiquette à étiquette", expliquent Mélanie Rieback, Bruno Crispo et Adrew Tanenbaum.
 
La technologie RFID fait l'objet de nombreuses polémiques : protection des données personnelles, géolocalisation permanente... Maintenant que les pays s'équipent un à un de passeports biométriques, on se demande s'il n'existe pas un risque de vol des données personnelles. Quant à la géolocalisation, le fait que l'on puisse suivre en permanence un être humain si on le munit d'une puce RFID pose de nombreux problèmes éthiques.
 
 "Nous avons voulu tirer la sonnette d'alarme avant que les premiers incidents ne surviennent. C'est à l'industrie de produire des puces non vérolables", déclare Andrew Tanenbaum. Les chercheurs ont montré que même si sa mémoire est très petite, une étiquette RFID peut être contaminée.
 
Pour les géants de la distribution, la technologie RFID est un enjeu essentiel à la source duquel existent de grosses économies. Wal-mart a été l'un des premiers à tester ce système et les résultats ont été convaincants.
 

(Atelier groupe BNP Paribas - 17/03/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas