Pysae connecte les réseaux de transport des zones rurales

Par 04 juin 2014
Bus

L’application Pysae propose une application facile à mettre en oeuvre pour suivre en temps réel le réseau de transports en commun dans les zones reculées.

En mars 2014, Microsoft CityNext a publié l’étude "Quelle ville numérique pour demain ?" et a interrogé 1.000 Français sur leurs attentes en matière de services numériques dans les villes. Selon 29% des sondés, majoritairement résidents des zones rurales, leur municipalité est en retard sur les nouvelles technologies. La jeune startup française Pysae, sélectionnée au Grand Prix "Printemps Numérique", souhaite apporter un service simple de suivi des véhicules en temps réel, en particulier dans les zones rurales et les pays émergents. "Nous avons plusieurs expériences dans le secteur des transports publics en France et à l’étranger et c’est ce qui nous à pousser à utiliser les nouvelles technologies pour rendre l’utilisation des transports publics plus faciles pour leurs usagers" explique Nicolas Jaulin, co-fondateur.

Un service flexible et évolutif

L’offre de Pysae se veut intuitive. Elle s’adresse aux collectivités et aux opérateurs de transport souhaitant équiper leurs véhicules d’un système de localisation. Le conducteur du véhicule sera équipé d’une tablette ou d’une balise GPS lui permettant de consulter sa fiche horaire et savoir s’il est en retard ou en avance, et surtout de signaler au réseau si des perturbations surviennent sur le trajet. Des algorithmes intelligents permettent de détecter et suivre les véhicules. Les usagers, via une application mobile dédiée, pourront suivre le véhicule en temps réel tandis que les opérateurs auront à leur disposition des statistiques et un historique pour améliorer leur offre de service. La startup met à disposition de ses clients un service web API (Application Programming Interface) proposant son interface de programmation qui sera alors personnalisable et permettra de créer leur propre application. La collectivité ou le transporteur pourra donc s’abonner de manière mensuelle et sans engagement à l’application Pysae en fonction du nombre de véhicules qu’ils souhaitent équiper.

Penser les transports en commun de demain

Pysae cible les opérateurs et collectivités des zones rurales, mais aussi la ville lorsque des services provisoires sont mis en place lors de travaux ou bien pour le transport scolaire. Les pays émergents tels que le Maghreb constituent également une cible stratégique car "dans les grandes villes, le système de communication des transports est inexistant et ce sont donc des pays en forte attente de systèmes légers et innovants". Le point fort de la startup est surtout de proposer une offre abordable et à moindre coût. "Aujourd’hui beaucoup des systèmes proposés sont complexes et s’inscrivent dans des grands projets de R&D mais ne sont pas forcément adaptés à des contextes locaux." déclare Nicolas Jauvin. Dans une dynamique de Smart City, l’entrepreneur imaginerait même un système de transport en commun connecté à l’instar de la voiture connectée qui se conduit seule. La technologie est désormais opérationnelle et sera installée en phase pilote dans une ville de province d’ici deux mois.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas