La qualité de la surveillance dépend de celle des images

Par 02 mai 2011
une caméra de surveillance

Pour faciliter la gestion de la sécurité, il faut proposer des vidéos de grande qualité capables d'être transmises et traitées en temps réel. Combiner norme de compression et puces reconfigurables accélère cette tâche.

Comment améliorer la transmission rapide d'images de haute qualité provenant de caméras s'est demandée une équipe de l'université de Dayton aux Etats-Unis. Cela afin d'améliorer l'extraction d'images dans le domaine de la sécurité ou du médical. En effet l'extraction d'images d'une vidéo prend du temps et la qualité de celles-ci est alors souvent réduite. Pour répondre à ce problème les chercheurs proposent de combiner plusieurs technologies. Comme le souligne Bill Turri, qui dirige l'équipe de recherche : "l'objectif est de donner la possibilité à des équipes de surveillance et à des analystes d'accéder à des clichés de haute résolution" et cela"notamment lorsqu'ils ont besoin d'information rapide pour identifier une personne ". En clair, cela permettra d'envoyer rapidement plusieurs clichés de grande qualité. Il leur a fallu trouver un nouveau système de décompression plus rapide tout en conservant la qualité des prises de vue.

Utiliser un nouveau format de compression ...

Pour cela ils ont décidé d'utiliser une nouvelle norme de compression, le JPEG 2000 qui garantit une meilleure qualité de l'image transmise par rapport à l'ancienne version JPEG. Pour autant ce format revêt une complexité algorithmique beaucoup plus élevée que JPEG. Ce dernier le rend en effet très difficile à optimiser pour certaines implémentations dont les contraintes sont très sévères en terme de surface, de temps d'exécution ou de consommation d'énergie. Pour résoudre ce problème ils ont combiné le format JPEG 2000 avec l'utilisation d'un réseau logique programmable ou FPGA (Field Programmable Gate Arrays).

...et le combiner avec des circuits reprogrammables

En quoi consiste-t-il ? Les circuits FPGA sont aujourd'hui les principaux circuits reconfigurables disponibles sur le marché. Ils permettent notamment d'augmenter la capacité d'intégration des images et la fréquence de fonctionnement. Combinés à l'utilisation du format JPEG 2000, ils donnent la possibilité de fournir des images haute résolution très rapidement. "En d'autres termes, cela permet de fournir une quantité d'images de grande qualité aux analystes plus rapidement que celles qu'ils ont la possibilité de traiter en temps réel" conclut Bill Turri.  Notons que ces applications sont nombreuses, notamment dans la sécurité ou encore dans le domaine de l'imagerie médicale par exemple.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas