Les quatre commandements de l'innovation en entreprise

Par 27 novembre 2007

Les sociétés doivent trouver hors de leurs murs de nouvelles stratégies pour innover. Quatre méthodes permettent d'amorcer une politique de changement efficace.

 

(cliquez pour agrandir)
Le succès et la croissance d'une entreprise dépendent de sa capacité à exploiter les sources externes d'innovation. Les stratégies traditionnelles de réduction de coûts, et de fusion/acquisition ne permettant plus de répondre aux exigences croissantes du marché. Les responsables d'entreprises en sont conscients. Mais il reste difficile de passer de la théorie à la pratique. D'où la nécessité pour les compagnies d'adapter les solutions innovantes à leurs propres besoins. C'est le message véhiculé par l'ouvrage The Global Brain, publié par deux professeurs de gestion du Rensselaer Polytechnic Institute et de la Northwestern University. Pour aider les entreprises à identifier l'approche qui leur convient le mieux, les auteurs rappellent ainsi les quatre modèles que les sociétés peuvent utiliser pour élaborer leur propre cadre d'innovation.

Plusieurs manières d'aborder l'innovation

Le premier, baptisé Orchestra Model, propose de mettre en place un réseau basé sur une société dominante et d'autres, plus complémentaires, en faisceaux. Ce, afin de centraliser le leadership. Autre moyen : le Creative Bazaar Model, où l'entité principale d'un groupe trouve de nouvelles idées, technologies et produits puis utilise ses infrastructures de commercialisation pour mettre ces innovations sur le marché. Quant au Jam Center Model, il permet aux sociétés comme aux collaborateurs individuels de rejoindre un projet. Les membres, qui n'observent pas de système hiérarchique, coordonnent tour à tour les débats et doivent parfois improviser. Dernier modèle proposé par l'ouvrage : le MOD (Modification) Station Model, qui voit une communauté de professionnels exploiter et adapter des produits existants pour un nouveau marché ou de nouvelles opportunités technologiques.

Une approche de l'innovation personnalisée

Les secteurs de recherche sont définis par la communauté et non pas par une entreprise dominante. "Chaque société doit avoir son propre plan de route", explique Satish Nambisan, l'un des auteurs. "Si le livre a un message, c'est bien celui de rappeler aux entreprises qu'il est nécessaire de trouver son approche personnalisée, celle qui convient le mieux au contexte de la société, à l'industrie, au marché. Et de se préparer à identifier et à développer les fonctions nécessaires pour réaliser cette approche". Le terme "Global Brain", ou cerveau global, ramène au réseau constitué par le noyau innovant de l'entreprise - le réseau d'inventeurs, les chercheurs, les clients, les fournisseurs - et qui bénéficient des nouvelles idées et des innovations.
 

L'innovation est aussi une affaire d'Etats
Pour les gouvernements, innovation rime souvent avec création d'emplois, croissance économique et bien-être national. D'où la mise en place d'importants investissements en la matière. Mais, souligne le cabinet Forrester Research dans une étude dédiée aux réseaux de l'innovation, l'argent disponible est souvent utilisé à mauvais escient, les politiques ayant tendance à confondre innovation et invention.
 
C'est pourquoi plusieurs stratégies doivent également être adoptées au niveau national et international pour mettre au point un réseau global prenant en compte les différentes étapes de l'innovation : la conception, la fabrication, le financement et la recherche de sponsors. Les pays ne devant pas chercher à exceller dans ces quatre catégories, rappelle le cabinet, mais jouer sur leurs forces et élaborer différentes alliances avec d'autres pays.

 
Mathilde Cristiani
 

L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas