Le Québec souhaite intégrer les TIC dans les programmes scolaires.

Par 30 novembre 2001

Lors de 22ème réunion de la GRICS, société gérant le réseau informatique des commissions scolaires du Québec (Montréal – 7au 9/11/2001), Paul Roy, coordinateur du RECIT, réseau pour le développemen...

Lors de 22ème réunion de la GRICS, société gérant le réseau informatique
des commissions scolaires du Québec (Montréal – 7au 9/11/2001), Paul Roy,
coordinateur du RECIT, réseau pour le développement des compétences par
l’intégration des technologies du Québec, a expliqué «l’utilisation des
technologies n’est plus considérée comme facultative, comme un moyen
d’apprentissage parmi tant d’autres. Elle acquiert un caractère
prescriptif».
A l’occasion de la réforme de l’enseignement secondaire en cours de
préparation, la province souhaite intégrer les technologies de
l’information et de la communication (TIC) dans les programmes scolaires.
Tous les élèves devront accéder aux technologies, chaque année scolaire et
de façon intensive. Actuellement, le nombre d’appareils ne le permet pas.
Chaque école devra donc se doter d’un plan d’intégration des TIC afin
d’assurer l’accès de tous les élèves aux TIC dans le cadre d’activités
disciplinaires diverses sélectionnées à cette fin.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 30/11/2001)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas