Quelques ennuis pour Voila.

Par 31 mars 1999
Mots-clés : Smart city, Europe

Le principal portail français Voila (http://www.voila.fr) se retrouve au centre d'une procédure judiciaire pouvant mettre en cause son moteur de recherche. En effet, une société Echo, détenue à 24...

Le principal portail français Voila (http://www.voila.fr) se retrouve au
centre d'une procédure judiciaire pouvant mettre en cause son moteur de
recherche.
En effet, une société Echo, détenue à 24 % par France Télécom depuis
juillet 1998, et l'un des coauteurs du logiciel, Christophe Dupont, se
disputent la propriété de celui-ci.
Commençant en 1996, au CNRS, le développement d'un moteur de recherche,
Christophe Dupont crée Echo (http://www.echo.fr). Un premier accord de
licence est signé avec France Télécom. De nouveaux accords en décembre
1997 portent sur le développement d'un moteur de recherche mondial livré
en février 1998. L'entrée de France Télécom Multimédia dans le capital
d'Echo suscite toutefois des tensions. Alors que Christophe Dupont affirme
qu'on l'a obligé à démissionner, Echo assure que ce dernier a indûment
déposé, à son nom, les noms de domaine des sites développés par Echo.
Christophe Dupont répond "ces noms de domaine n'ont aucune valeur. En
revanche, je n'ai été payé qu'à hauteur de 25 % de l'apport en capital de
France Télécom Multimédia qui me revenait. Et Echo n'a payé que 400 000 F
sur les 700 000 F qui m'étaient dus pour la cession de licence du moteur à
France Télécom Multimédia (..) Echo me propose 1 million de F pour me
racheter mes actions". Or, selon des proches du dossier, ses parts (33 %)
sont estimées à 20 millions de F.
(Le Quotidien du Multimédia - 1er/04/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas