QueSearch puise simultanément dans l'entreprise et ses nuages

Par 18 mars 2009
Mots-clés : Smart city

Le moteur intègre les données en local mais aussi celles qui sont disponibles sur les applications ''in the cloud''. À défaut de faire trembler les éditeurs en place, le concept est intéressant.

Le nombre d'applications portées sur plates-formes hébergées (Paas), sans compter celles qui sont elles-mêmes proposées en Saas, est de plus en plus important. Ce qui crée une nouvelle difficulté pour rassembler toutes les données propres au fonctionnement d'une entreprise. QuePlix se place sur le créneau : il lance QueSearch, une solution de recherche censée indexer automatiquement les informations, présentes ou non dans les nuages. "Cela répond à un véritable besoin qui ne cesse d'augmenter", explique à L'Atelier Manuel Alvès, consultant en architectures orientées services chez SQLI Consulting. "Le manque de moteurs de recherche transverses se fait de plus en plus cruellement sentir". Plus classiquement, QuePlix est capable de puiser dans des applications métier - Oracle, Siebel, SAP ou encore PeopleSoft - et de traiter simultanément des informations structurées et non structurées (mails...).
Un mélange des genres applicatifs
Une fonction sur laquelle le consultant reste mitigé. "Cette volonté de mettre au même niveau informations structurées et non structurées comporte un risque : celui de favoriser l'anarchie et d'encourager les utilisateurs à ne plus ranger les données et à ne compter que sur les moteurs". QueSearch remonte ensuite l'information, et crée des index que l'utilisateur consulte depuis des moteurs internes de tierces parties comme Google ou Autonomy. "Si elle fonctionne, cette capacité à mélanger des genres applicatifs est très intéressante", poursuit le consultant. "Elle crée un pont depuis des progiciels vers des moteurs de recherche plus classiques".
Une multiplication des applications transversales par les systèmes d'indexation ?
Enfin, QueSearch repère les doublons et crée des documents synthétiques qui les regroupent afin de faciliter la recherche. En ce qui concerne la sécurité, le site annonce contrôler les accès de manière individuelle pour assurer la protection des données sensibles. Il peut être déployé sur des Paas aussi bien que sur des infrastructures internes. QueSearch ne menace pas forcement les moteurs bien connus en entreprise. "Les utilisateurs, particuliers et professionnels, ont besoin de services capables de parcourir l'ensemble des nuages. Il est pour le moment difficile de savoir si ces solutions seront proposées en externes ou par les moteurs eux-mêmes", note ainsi Manuel Alvès. Et de conclure : "Ce qui est sûr, c'est que tout ne pourra être traité de manière automatique, il y aura besoin de ressources humaines".

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas