Les Quinze se mettent d'accord sur la "portabilité des numéros de

Par 02 décembre 1997
Mots-clés : Digital Working, Europe

téléphone". Lundi à Bruxelles, les ministres des télécommunications de l'Union européenne ont décidé que chaque utilisateur devra pouvoir conserver, quel que soit l'opérateur auprès duquel il s'abo...

téléphone".
Lundi à Bruxelles, les ministres des télécommunications de l'Union
européenne ont décidé que chaque utilisateur devra pouvoir conserver, quel
que soit l'opérateur auprès duquel il s'abonnera dans une même zone
locale, son numéro dans le réseau téléphonique public fixe ou dans le
réseau numérique à intégration de service (RNIS), et ce au plus tard le
1er janvier 2000, soit trois ans avant le délai initialement prévu. Ayant
déjà obtenu un report de l'ouverture de leur marché des télécoms à la
concurrence, cinq états membres (Espagne, Grèce, Luxembourg, Irlande et
Portugal) ont obtenu un délai supplémentaire de deux ans. Les pays ouverts
à la concurrence dès le 1er janvier 1998 devront garantir que les
opérateurs les plus puissants présents sur leur marché permettront à tous
leurs abonnés de choisir appel par appel, leur opérateur de téléphone.
(La Tribune - Libération - Les Echos - Le Figaro - 02/12/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas