Radar et caméras facilitent le repérage dans l'espace pour les malvoyants

Par 09 juin 2010
Mots-clés : Smart city, Moyen-Orient

La paire de lunettes développée par l'université Ben Gourion scanne en permanence l'environnement et la profondeur des éléments rencontrés. La personne en est notifiée par des alertes sonores.

Comment permettre aux personnes malvoyantes de se diriger dans leur environnement en conservant l'usage de leurs mains ? C'est la question que s'est posée une équipe de l'université de Ben Gourion : elle travaille sur une paire de lunettes qui scanne l'environnement et informe son utilisateur de la proximité d'obstacles. Le dispositif est composé d'un radar optique et de deux caméras latérales installées à côté des verres. Le tout est relié à une unité centrale de la taille d'un ordinateur portable, et que l'individu peut porter dans le dos. Quand il se déplace, les caméras captent l'environnement avec un angle de vision proche de celui des yeux. Quant au radar, il s'attache à mesurer la profondeur des éléments enregistrés. Le tout est envoyé à la base, qui analyse les données.
L'utilisateur informé en temps réel de ce qui l'entoure
Des alertes sonores sont ensuite envoyées à la personne, qui l'informent de la proximité d'un obstacle mais aussi de sa taille. Cela afin de savoir s'il faut le contourner ou changer de direction, par exemple. Les informations sont diffusées dans un casque. Selon les scientifiques, l'un des avantages est qu'il n'est pas besoin d'avoir identifié le lieu en amont pour que le système soit efficace : les données perçues sont traitées en temps réel et n'ont pas besoin de se référer à une cartographie de l'endroit. Reste que pour le moment, le dispositif reste contraignant.
Réduire l'unité centrale
Mais les chercheurs travaillent sur la miniaturisation de l'unité centrale : "à terme celle-ci n'excèdera pas la taille d'un iPod", explique ainsi à l'Atelier Slomi Arnon, l'un des deux responsables du projet. A noter : d'autres projets s'intéressent à la mobilité des personnes aveugles. A l'instar de celui développé par l'université de Tel Aviv : elle propose aux individus de repérer en amont un lieu en se déplaçant dans sa représentation virtuelle. Un joystick faisant office de canne, et envoyant un stimulus lors de la présence d'obstacles.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas