En raison de son succès, la conférence de presse de Lionel Jospin n'a pu

Par 20 janvier 1999
Mots-clés : Smart city, Europe

être retransmise en direct sur le Web. Alors que la conférence de presse du Premier Ministre devait débuter hier à 18 heures, il n'était toujours pas possible de visionner Lionel Jospin en ligne à ...

être retransmise en direct sur le Web.
Alors que la conférence de presse du Premier Ministre devait débuter hier
à 18 heures, il n'était toujours pas possible de visionner Lionel Jospin
en ligne à l'adresse http://www.premier-ministre.gouv.fr à 18 h 30 du fait
de la saturation du réseau. Délégué au multimédia au SIG, Jean Menu avait
prévu une capacité de 1 500 connexions simultanées en précisant
modestement que ce chiffre est "un peu optimiste". Or, la capacité de la
bande passante a été mise en surcharge, 2 500 personnes ont tenté de se
connecter.

Lionel Jospin a annoncé hier soir plusieurs nouvelles mesures pour mettre
la France et son administration à l'heure du multimédia. Le bilan d'étape
du premier "programme d'action gouvernemental pour la société de
l'information" (PAGSI) sur deux ans s'avère "très satisfaisant". 70 % des
218 mesures annoncées ont déjà été mises en oeuvre, les autres étant
majoritairement "en cours de réalisation".

Voulant accélérer le mouvement, le premier Ministre a annoncé, à l'issue
du Conseil interministériel sur le sujet, plusieurs décisions dont deux
majeures. L'une libéralise la réglementation en matière de cryptage pour
le commerce électronique, la seconde ouvre la possibilité aux
collectivités locales de construire leurs propres infrastructures
télécoms. Pour accroître la confiance des utilisateurs toujours hésitants
à payer leurs achats sur Internet par cartes bancaires, le gouvernement a
ainsi accepté de relever par décret le seuil d'encodage de 40 à 128 bits.
Le gouvernement proposera également un autre projet de loi établissant le
caractère légal de la signature électronique.

Par ailleurs, l'administration est fortement invitée à se mettre à l'heure
du Net. En cas de conflit juridique, les documents électroniques (comptes
rendus des délibérés municipaux, notes administratives, etc.) auront
désormais "valeur probante".
De plus, Lionel Jospin a annoncé qu'il allait doter les fonds ministériels
de 70 millions de F supplémentaires en faveur de l'administration
électronique, dont 40 millions de F seront consacrés à la formation des 5
000 agents publics sur deux ans.
Enfin, il a promis que les annonces légales des marchés publics seraient
sur le Net.
Dans son nouveau plan d'action, Lionel Jospin consacre un troisième volet
en faveur de la culture. Un Conseil supérieur de la propriété littéraire
et artistique va être ainsi créé. Sous l'égide du ministère de la Culture,
une concertation sera mise en oeuvre pour favoriser, à travers deux
groupes de travail, le rapprochement des acteurs sur la question des
droits d'auteurs et du multimédia.
(Le Figaro - Libération - Le Parisien - La Tribune - Les Echos -
20/01/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas