Rapportive enquête sur l'activité Internet de vos contacts sur Gmail

Par 24 août 2010
Mots-clés : Smart city

La start-up propose aux utilisateurs du webmail de Google une application qui dresse automatiquement la carte d'identité numérique des contacts. D'un point de vue collaboratif, l'outil peut s'avérer efficace en entreprise.

Connaître en temps réel l'activité de vos contacts sur le Web. Voilà ce que propose la start-up Rapportive à tous les utilisateurs de Gmail. Une fois installé sur la boite courriel, l'outil s'insère directement dans la fenêtre de lecture des mails, à l'endroit où se trouve en règle générale la publicité contextuelle du service. A l'ouverture d'un courrier, Rapportive vérifie toutes les connexions et informations publiques concernant ce contact et affiche une synthèse de son profil. C'est ainsi que les utilisateurs peuvent connaître les derniers tweets d'un interlocuteur, son activité sur LinkedIn, ou Facebook, etc.
Partager des intérêts communs avec ses contacts
"Dans une entreprise, Rapportive peut être bénéfique pour les salariés en charge de la clientèle, du marketing ou encore du développement business", confie à L'Atelier, Rahul Vohra, directeur de la start-up. "Ce type d'informations permet de savoir où se trouve son contact, et ce qu'il fait au moment ou l'on veut le joindre, mais aussi de partager des intérêts communs avec les personnes de son réseau". Pour Bertrand Duperrin, consultant pour la société NextModernity, cet outil a l'avantage de répondre au problème d'identification des salariés dans une entreprise : "souvent, les compagnies ne connaissent pas les intérêts de leurs salariés pour un domaine et cherchent sans le savoir un collaborateur à l'extérieur qui pourrait être spécialisé dans un secteur en particulier".
La génération Y saura tirer des bénéfices collaboratifs de l'outil
Pour sa part, Michelle Blanc, consultante spécialisée en commerce électronique, estime que Rapportive permet d'ouvrir un spectre de connaissance plus large avec ses interlocuteurs."Ce sont avec les travailleurs de la génération Y, très présents sur les réseaux sociaux, que les bénéfices collaboratifs de l'outil seront les mieux utilisés", indique-t-elle. Et de spécifier : "les personnes ayant des informations humaines sur leurs contacts auront l'avantage d'instaurer une communication plus fluide avec eux". Reste qu'il est important de préciser que l'application ne fonctionne qu'avec les navigateurs Firefox et Chrome et que les contacts ne sont pas prévenus lors de l'installation de l'outil. "Une nouvelle fois, ce type d'application impose aux personnes d'être responsables des informations qu'elles mettent en ligne", conclut-la spécialiste.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas