Raz-de-marée asiatique 4/4 : les sites institutionnels recueillent des informations sur les disparus

Par 03 janvier 2005
Mots-clés : Europe

Suite au chaos généré par le raz-de-marée en Asie, le gouvernement français a mis sur pied une cellule de crise. Objectif : appeler les survivants à se faire connaître et recueillir les demandes...

Suite au chaos généré par le raz-de-marée en Asie, le gouvernement français a mis sur pied une cellule de crise. Objectif : appeler les survivants à se faire connaître et recueillir les demandes de leurs proches sur leur situation.
Fonctionnant 24 heures sur 24 depuis le dimanche 26 décembre à 8h30, la cellule du ministère des Affaires Etrangères avait déjà reçu dimanche plus de 65.000 appels téléphoniques et répondu à plus de 2200 courriers électroniques. En moyenne, le délai de réponse aux courriers électroniques est de trois heures (adresse : crise.reponse@diplomatie.gouv.fr ).
De son côté, le site Internet de la Croix-Rouge recense les noms des personnes disparues lors du sinistre. Via l'adresse www.familylinks.icrc.org , la Croix rouge permet aux familles de signaler qu'ils sont sans nouvelles d'un proche et aux "prétendus disparus" de se faire connaître et d'informer ainsi leur famille restée en France de leur situation.
Lancé il y a maintenant cinq jours, le site a connu une très forte affluence, au point de se retrouver très vite engorgé. La Croix-Rouge a d'ores et déjà résolu le problème : le site est de nouveau accessible et il s'enrichit régulièrement de nouvelles annonces et de nouvelles informations sur les ressortissants européens retrouvés par les équipes de l'ONG qui travaillent sur le terrain.
(Atelier groupe BNP Paribas - 03/01/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas