La R&D doit parier sur le talent

Par 18 juillet 2011
Mots-clés : Smart city, Europe
R et D

La productivité des laboratoires dépend de la valeur et de la gestion de son équipe. Il faut jouer la carte de la diversité.

Les laboratoires de recherche doivent considérer le talent de leurs équipes comme la principale source de productivité dans leur activité. D'après le cabinet McKinsey, près de 40% des 1400 milliards de dollars investis dans la Recherche et le Développement (R&D) sont alloués à la rémunération du personnel.  Un enjeu donc quant à la gestion efficace des équipes afin de pouvoir rentrer efficacement dans la compétition qui se joue autour des différentes innovations à la fois dans le high tech, mais également dans le médical ou encore la défense.

Identifier le facteur de réussite

Pour identifier les principaux facteurs qui rentrent en compte dans la productivité des laboratoires, le cabinet a mis en place un cœfficient de corrélation. Il semble que c'est le talent des équipes qui a le plus d'impact sur la productivité général de l'identité. A l'inverse la capacité à résoudre les problèmes arrive en dernière position. Pour innover rapidement, les laboratoires ont donc besoin d'une gestion des ressources humaines efficace qui passe notamment par le recrutement en favorisant la diversité des différents profils.

Une gestion efficace des équipes

Cela passe également par un accompagnement des seniors avec à la mise en place d'un tutorat par les plus anciens.  Comme le souligne le cabinet, le cœur de la réussite d'un projet, c'est avant tout son équipe. C'est pour cette raison qu'il faut que chacun trouve sa place dans une équipe. C'est enfin au top management de définir la stratégie notamment en interne, en expliquant la valeur du laboratoire à l'échelle nationale ou internationale. En effet, beaucoup de chercheurs ne sont aujourd'hui pas conscients de la valeur de l'entité dans laquelle ils travaillent. 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas