Quand la réalité augmentée facilite la connaissance de l'histoire indienne

Par 02 octobre 2008 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

Avec Buffalo Hunt, l'université de Radford propose des leçons d'histoire qui superposent des éléments virtuels à un environnement physique pour que les enfants apprennent plus facilement.

La réalité augmentée a des vertus pédagogiques, estime une équipe de la Radford University. Pour le prouver, elle travaille sur un jeu qui superpose un environnement réel à un univers virtuel multi-utilisateurs. Le système, baptisé Roar (pour Radford Outdoor Augmented Reality Project) utilise des smartphones équipés d'un GPS. Avec cet équipement, les avatars des enfants et les images de l'environnement virtuel se superposent à un véritable lieu, comme une cour de récréation ou un stade. Le but est que les enfants de classes élémentaire, primaire et secondaire acquièrent plus rapidement des connaissances dans cette situation immersive. Plusieurs modules sont actuellement développés.
Le smartphone fait le lien entre le réel et le virtuel
Le plus avancé, "Buffalo Hunt", a déjà été testé. Il propose aux enfants scolarisés en primaire d'étudier l'histoire des Indiens d'Amérique. Les élèves se retrouvent dans la peau d'un "natif" - chef de tribu, guerrier, shaman, etc. Des problèmes leur sont posés, qu'ils doivent résoudre, ordinateur à la main, en évoluant au sein de la cour de récréation ou de l'endroit où se déroule le jeu. Quand ils arrivent à des points stratégiques, leur téléphone/assistant personnel se déclenche et distribue des indices au sein de l'environnement virtuel : sons de musique traditionnelle, images de plantes médicinales, conseils d'un sage... Univers multi-joueurs oblige, le système pousse également les enfants à collaborer.
Des applications business en vue
D'autres modules en cours de développement viseront le perfectionnement des connaissances en science des lycéens."La superposition des avatars à n'importe quel environnement réel permet d'envisager des variations infinies du système", souligne Matt Dunleavy, responsable du projet. A terme, celui-ci ne cache d'ailleurs pas son désir de développer des environnements de réalité augmentée à destination des professionnels, dans la veine du serious game. De tels dispositifs devraient également intéresser l'industrie du jeu. Pour le moment, le projet vient de recevoir une donation d'une valeur de 500 000 dollars de la part de la National Science Foundation. Elle court sur une période de trois ans.

Haut de page

1 Commentaire

Usage de la "réalité augmentée" dans l'exposition du chateau Andrezieux-Boutheon http://tinyurl.com/4nxvt2Si vous avez l'occasion de visiter la Loire super exposition qui fait un usage très intéressant de la réalité augmentée.Basé sur les fantômes, l'exposition fait apparaitre des spectres (sympa, pas de soucis avec les petits) qui vous racontent des histoires ;)Ne souhaitant pas vous privé des surprises de cette visite je n'en dit pas plus ...

Soumis par Arnaud Velten (non vérifié) - le 05 octobre 2008 à 13h53

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas