Réalité augmentée et tablette tactile remplacent le guide

Par 23 avril 2010
Mots-clés : Future of Retail, Europe

La tablette de CineSpace localise l'utilisateur pour lui proposer un itinéraire et des contenus multimédias liés à son environnement. Il suffit ensuite de la porter aux yeux pour voir se superposer images réelle et virtuelle.

Pour proposer la découverte d'une ville, CineSpace s'inspire des solutions de réalité augmentée sur mobile permettant de profiter de contenu en rapport avec son environnement. Les responsables du projet ont mis au point une tablette tactile qui diffuse un itinéraire et des fichiers type photo ou vidéos. Puis qui se porte au niveau des yeux pour visualiser des documents multimédias qui se superposent à la réalité. Le but est de permettre à une personne d'être guidée dans une ville qu'elle ne connaît pas et de profiter de ressources historiques, culturelles et ludiques liées aux endroits où elle se trouve. Pour localiser au mieux l'individu, le système combine le GPS, les balises de réseaux sans-fil locaux, une boussole et des capteurs de mouvement. Cela permet de savoir avec exactitude où se trouve en permanence l'utilisateur, à quelques mètres près. Pourquoi ? Pour le localiser et lui proposer un itinéraire sur une carte.
Un contenu multimédia qui se superpose à la réalité
Mais aussi pour savoir quand lui envoyer du contenu pertinent et lui indiquer où se placer pour profiter du contenu augmenté. Ces derniers sont stockés sur un serveur central, auquel l'individu accède par Internet : Wi-Fi et Wimax. Avant sa visite, il lui suffit d'indiquer ses préférences, pour se voir proposer ensuite des documents susceptibles de lui plaire. Quand il arrive à proximité d'un point d'intérêt, plusieurs fichiers s'affichent sur la tablette. Comme une séquence d'un film qui s'y est déroulé, ou des montages qui superposent à l'endroit réel des images d'archives. "Sur la place St Marc, à Venise, les utilisateurs pourront se rendre exactement dans l’espace où se trouvait Audrey Hepburn lorsqu’elle a vu la Basilique", explique Maria Teresa Linaza, la coordinatrice technique du projet. La personne doit alors sélectionner ce qu'il veut visionner.
Partager vidéos et photos personnelles
Quand elle chaussera la tablette comme des lunettes, le contenu sera diffusé en streaming. "Les villes européennes ont un contenu audiovisuel très riche, d’archives historiques et de documentaires, qui peuvent améliorer l’expériences des touristes et même des résidents". Et ce n'est pas tout. Les utilisateurs pourront aussi créer leurs propres vidéos, qu'ils pourront envoyer au serveur. Celles-ci pourront alors être proposées aux futurs touristes. Enfin, via un système de microphone, les personnes pourront discuter avec les autres membres du réseau détectés à proximité. Le système a été testé l’an dernier dans les villes de San Sébastien et de Venise.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas