La réalité virtuelle diminue la dépendance aux jeux de hasard

Par 30 mars 2009
Mots-clés : Smart city

Le système de l'université de Guelph plonge des volontaires dans des conditions de jeu proches du réel. Le but est de comprendre comment l'environnement - physique et sonore - encourage à miser.

Si le jeu sur Internet est en train d'acquérir ses lettres de noblesse, les tentatives sont nombreuses pour réfréner les joueurs trop assidus en salle. L'université de Guelph a ainsi ouvert l'an passé un laboratoire de recherche dédié à la compréhension du comportement des joueurs. Celui-ci utilise un dispositif de réalité virtuelle panoramique qui immerge les volontaires dans un environnement proche de celui d'un véritable casino. Le but est de comprendre comment l'environnement affecte l'attitude d'une personne. Très logiquement, le système aide les joueurs à pratiquer de manière plus responsable. L'équipe a développé ce dispositif virtuel pour pouvoir mener ses recherches en toute tranquillité.
Plonger les joueurs dans des conditions proches du réel
"Cette technologie est cruciale pour réaliser un travail approfondi car les gestionnaires de casino n'accueillent pas véritablement à bras ouverts les chercheurs", soulignait ainsi Karen Finlay, qui dirige la recherche, lors de son lancement. Le système de réalité virtuelle, baptisé Panoscope 360, est combiné à huit véritables machines à sous. Ce qui permet aux volontaires d'être plongés dans des conditions de jeu réelles lors de phases de tests. Selon Karen Finlay, tout dans le design d'une salle de jeu - des sons aux lumières - incite à continuer à miser. Le design en lui-même du casino est incitatif", a-t-elle déclaré dans le cadre d'un reportage sur les méfaits du jeu diffusé sur CTV le samedi 28 mars.
Un environnement très influent
"Il influence le comportement du joueur dans le sens où l'environnement peut modifier le sentiment qu'il a de devoir continuer à miser au-delà de ses prévisions". Le système virtuel permet du coup de tester d'autres lumières, musiques et images afin d'en voir les effets sur les joueurs : arrêt de l'état de confusion assimilé à la transe que procure le jeu... Selon les chercheurs, il suffit de quelques modifications pour permettre aux individus de retrouver la sensation du temps passé à jouer. Lors du lancement du laboratoire, ils annonçaient espérer que leurs recherches soient entendues par les responsables au gouvernement et par l'Ontario Lottery and Gaming Association.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas