Recettes pour faire adopter le web par les seniors

Par 16 septembre 2010
Femme senior devant son ordinateur

Tout finalement n’est qu’une question d’orgueil. Si les récemment nommés seniors ne se ruent pas encore en nombre sur les ordinateurs et le web, ce n’est pas parce que jusqu’ici ils ont très bien vécu sans, mais parce qu’ils en ont peur, nous rapporte Generations on Line, une association qui propose des cours d’informatique aux personnes âgées. Et comme il reste difficile de montrer celle-ci face à des générations de plus jeunes dont l’appareil a été greffé dans la main, l’oreille et les yeux, et pour qui les blagues de geeks sont devenues intellectuelles, le mieux est encore de se réfugier derrière le dédain et le désintérêt le plus profond pour la chose électronique. Ainsi, selon l’association, quand l’une des personnes ayant dépassé un certain âge (sic) dit : “Je n’en veux pas, je n’en ai pas besoin”, il faut peut-être comprendre : “Je ne serai jamais capable de le faire parce que c’est trop compliqué”.

D’où la nécessité de rassurer et d’accompagner les “beginners” d’un certain âge, en comprenant comment ils appréhendent l’informatique et le web. Et l’association de rappeler qu’en règle générale, les personnes d’un certain âge ont une vision utilitaire de la Toile, pour rechercher une information bien précise et non pas pour se laisser aller au gré des pages. Et que l’un des moyens de leur faire goûter aux joies du surf sur le web est par exemple de les engager à taper un thème et non pas une recherche précise quand ils effectuent une requête.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas