Recharger un appareil électronique sans fil et à distance

Par 17 avril 2012 Laisser un commentaire
chargeur portatif

Le rechargement sans fil des appareils portatifs, cela existe déjà. La nouveauté est que cela sera bientôt possible pour des appareils plus complexes et sans contact entre la batterie et le chargeur.

Qui n'a jamais pesté car il n'arrivait pas à mettre la main sur son chargeur de portable ou parce que les piles d'un appareil high-tech étaient à plat ? Des broutilles quand on pense au matériel médical et en particulier aux piles des pacemakers qu’il faut remplacer en moyenne tous les six à huit ans dans le cadre d'une nouvelle opération. Mais cela ne sera bientôt plus le cas. En effet, des chercheurs de la division recherche en systèmes et technologies céramiques de l’institut Fraunhofer, en Allemagne, viennent de mettre au point un module de transmission d’énergie qui permet de recharger une batterie sans fil et à courte distance.

La rotation comme source d'énergie

Le module transmetteur (le chargeur) se compose d'un moteur dont le rotor (partie rotative du moteur) est équipé d'aimants permanents. Lorsque ce rotor se met en marche, les aimants génèrent un champ magnétique rotatif reçu par une granule incorporée au module receveur (la batterie). Cette granule capte alors les ondes du champ magnétique et se met à son tour en rotation, produisant ainsi l'électricité nécessaire au module receveur pour se recharger. Un chargeur de poche donc, qui selon l'un de ses créateurs, le Dr. Holger Lausch, « a une forme tellement petite et compacte qu'il peut s'attacher à la ceinture ».

A distance et à travers

Petit mais néanmoins puissant, puisque le module peut dépasser les 100 milliwatts et recharger jusqu'à 50 centimètres de distance. De plus, il peut traverser tous les matériaux non-magnétiques tels que les tissus biologiques, les os et les organes, permettant de recharger une batterie quel que soit l'emplacement du module receveur à l'intérieur du corps. Un chargeur qui pourrait d'ailleurs traverser l'eau, le plastique et certaines variétés de métaux. Ce qui, selon ses créateurs, permettrait de l'employer dans d'autres domaines que le milieu médical comme le bâtiment, dans les secteur de l’ingénierie mécanique et, pourquoi pas, avec les appareils électroniques du quotidien.

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas