Quand la reconnaissance faciale n'est plus si futuriste sur les Smartphones

Par 21 août 2012
reconnaissance faciale

Développée en secret aux Etats-Unis depuis le milieu des années 60, la technologie de reconnaissance faciale pourrait se démocratiser d'ici la fin d'année sur les Smartphones.

Le nombre de Smartphones et de tablettes équipés de reconnaissance faciales pourrait atteindre le chiffre de 665 millions d'ici la fin de l'année, soit 20% du marché de ces appareils confondus. Cette technologie, qui équipe déjà certains écrans de télévision, pourra également bénéficier de l'avancée technique de la 3D. Une longue évolution depuis les années 60, et la mise au point par Woody Bledsoe, Helen Chan Wolf et Charles Bisson du premier système sur appareils photos. Très peu d'informations avaient d'ailleurs filtré, en raison de la confidentialité du projet, mais les impressions recueillies recensaient déjà les premières difficultés, que l'on rencontre aujourd'hui : à savoir la grande variabilité de visage, d'expressions faciales, d'angles mais aussi de la lumière.

Une évolution et un apport technologique considérable

Avant de pouvoir bénéficier de cette technologie, et d'en faire profiter de nombreux utilisateurs de Smartphones, beaucoup de scientifiques au cours des derniers l'ont fait progresser pour différentes utilisations telles que pour les services de police, les caméras de surveillance de certains lieux publics, tels que les aéroports ou les banques, dans l'identification de criminels par exemple. Pour Josh Flood, chef analyste chez ABI Research, « la technologie de reconnaissance faciale s'est considérablement améliorée au cours des 10 dernières années. Cependant, les améliorations apportées par la résolution de la caméra et la puissance de traitement des téléphones portement y ont grandement contribué. » Les travaux de scientifiques, tels que les chercheurs de l’Université Electrotechnique de Saint Petersbourg en Russie, ont permis par exemple, l'introduction de deux nouveaux algorithmes, «à deux dimensions», baptisés CCArc et PLSrc. Aujourd'hui, les logiciels de reconnaissance faciale ont atteint un niveau de fiabilité de plus 90 %. Une précision très utile pour les différentes utilisations de cette technologie par les Smartphones.

Une technologie bientôt disponible pour les utilisateurs de Smartphones

Les Smartphones vont donc bénéficier de tous ces apports. Les différentes marques devraient en effet installer un système de verrouillage par reconnaissance faciale de l'appareil et de certaines applications. Cette technologie permettrait entre autre d'augmenter la confidentialité de données personnelles, et de protéger certains dossiers rangés à l'intérieur.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas