La reconnaissance faciale sort de l'image

Par 28 septembre 2007

De nouveaux acteurs veulent régner sur la recherche d'images ciblée sur la Toile. Qu'il s'agisse de reconnaître un visage sur une image ou sur une vidéo, le but est le même: aller plus loin que Google.

De nouveaux acteurs veulent régner sur la recherche d'images ciblée sur la Toile. Qu'il s'agisse de reconnaître un visage sur une image ou sur une vidéo, le but est le même : aller plus loin que Google.
 
La recherche d'images fonctionne de façon simple : le moteur les affiche en fonction des tags ou du texte qui y sont associés. Cela dépend donc de la bonne volonté des webmasters. Plusieurs équipes veulent minimiser ce facteur humain. Une équipe du pôle de recherche national IM2 basé à la fondation IDIAP de Martigny lance Google Portrait, un système capable de reconnaître directement les visages à partir d'une recherche sur une personne effectuée sur Google Image. Les moteurs traditionnels fournissent la totalité des visuels attachés au mot-clé tapé, même si celui-ci concerne une personne. Google Portrait au contraire opère comme un filtre. Qui permet ainsi de n'obtenir que des visages. Le dispositif recherche en effet au sein des images sélectionnées la présence de figures humaines. D'abord selon un cadre virtuel de 19 pixels sur 19, puis sur un cadre de plus grande taille si aucun visage n'a été détecté.
 
Un système intuitif et précis
 
Pour élaborer leur logiciel, les chercheurs ont procédé à des techniques d'apprentissage statistique par ordinateur. Ainsi, ils ont mis au point une base de données comprenant d'un côté des dizaines de milliers de visages, et de l'autre des images ne contenant aucun visage. Ce, afin d'apprendre au système à différencier les contenus qui lui sont présentés. Petits bémols à cette nouvelle fonction de recherche ciblée : elle ne reconnaît pas encore l'identité de la personne, et le processus est parfois encore long. Mais, souligne Gabriel Marcel, ses applications restent très prometteuses, notamment dans le domaine de la vidéo-conférence, de la biométrie ou de la vidéo-surveillance. D'autant que l'algorithme est capable de "détecter des visages qui ne sont pas nécessairement de face" ou qui ne sont pas bien éclairés.
 
Concurrencer Google sur l'image
A terme, Google Portrait souhaite même concurrencer le géant du Net, qui, pour le moment, ne propose pas de cibler la requête d'un internaute uniquement sur un visage. Cette situation ne devrait pas durer puisque selon Sébastien Marcel, la firme de Mountain View teste actuellement un système équivalent. Google Portrait montre néanmoins la possibilité pour des scientifiques disposant de fonds publics de réaliser des projets aptes à concurrencer des sociétés privées comme Google. Et cette initiative n'est pas isolée. Ainsi, la société Viewdle lance un système de reconnaissance faciale capable de détecter la présence de visages humains, mais au sein d'une vidéo cette fois. Le système, utilisé par Reuters pour fournir une indexation de ses contenus vidéo en temps réel, devrait permettre aux fournisseurs de contenu et aux distributeurs de profiter d'une meilleure visibilité. A terme, il devrait mettre sur pied des solutions de publicité ciblée et un site de recherche d'internautes.

(cliquez pour agrandir)

(cliquez pour agrandir)

 
Mathilde Cristiani pour L'Atelier

L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas