La reconnaissance vocale capte l'émotion humaine

Par 16 octobre 2008
Mots-clés : Smart city

Icis, un système de dialogue homme-machine sera bientôt capable d'identifier les émotions de son interlocuteur, et de réagir en conséquence.

L'université de Twente travaille sur Icis (Interactive Collaborative Information Systems), un système vocal capable de comprendre l'émotion de son interlocuteur humain et de réagir en fonction. Celui-ci sera par exemple intégré à des systèmes de navigation. Ces dispositifs fournissent généralement des informations orales à leur propriétaire. Hors, ceux-ci, s'ils sont capables d'interagir avec lui, ne prennent pas en compte des données comme l'émotion. Les sentiments sont en effet très délicats à interpréter pour un ordinateur : hausser la voix, par exemple, peut à la fois signifier l'énervement et l'enthousiasme. Le système développé peut, selon les chercheurs, gérer cette incertitude.
 
Gérer l'incertitude pour qualifier une émotion
 
Il intègre une technique mathématique permettant de contrôler des systèmes complexes, le POMDP (ou Processus de décision markovien partiellement observable). Ce modèle est issu de la théorie de la décision et de celle des probabilités. Il aide entre autres à déterminer l'état dans lequel un individu se trouve. Intégré à une solution de dialogue homme-machine, il est capable d'intégrer le facteur de l'émotion. Seul problème : il ne fonctionne que pour des dialogues très courts. Pour résoudre un problème de plus grande échelle, il est nécessaire de disposer d'une plus grande capacité de calcul. C'est pourquoi le responsable du projet, Trung Bui, a couplé le système à la technique de DDN, pour Dynamic Decision Network.
 
Des applications pour les services d'urgence
 
Pour tester son dispositif, le chercheur l'a installé sur un système de navigation pour services d'urgence automatisé. Celui-ci indique le chemin le plus rapide pour sortir de la fac en cas de problème. Il l'a programmé pour reconnaître le niveau de stress de la personne qui tente de joindre les secours. Si le dispositif estime que l'état nerveux de l'individu est critique, il s'adapte à ce dernier. Il répétera plusieurs fois les instructions et demandera à son interlocuteur humain de lui confirmer qu'il a bien compris chacune d'entre elles. Aucune date de commercialisation n'est encore annoncée, la première application étant encore à l'état de prototype.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas