La récupération de données à distance en plein essor

Par 02 octobre 2013
sécurité informatique

Contre l'augmentation des vols d'ordinateurs de nouveaux programmes permettent de récupérer et effacer son disque dur à distance.

Le rapport annuel de la société de sécurité informatique Absolute Software met en lumière les nouveaux enjeux liés à la préservation des données. Malgré une légère réduction du nombre global d'enquêtes effectuées par la compagnie, la demande de protection à distance des données s'est très nettement développée au cours de l'année 2012. Avec plus de 96 pays couverts et une clientèle presque exclusivement professionnelle, l'Endpoint Security Report nous offre une vision intéressante du paysage actuel des dangers auxquels sont sujets nos ordinateurs.

 

La récupération de données

 

Ainsi, avec un peu moins de 5 gigabytes de données contre 0,7 en 2011, et une multiplication par deux des demandes de récupération, la protection à distance prend doucement de l'importance dans les habitudes des entreprises. Dans la majorité des cas, comme le souligne l'étude, l'importance de l'appareil pour les entreprises est largement supplantée par le contenu du disque dur. Cette nouvelle précaution prend tout son sens quand on analyse les statistiques de vol de matériel informatique dans le monde. L'Amérique du Nord, loin devant l'Europe et l'Asie, apparait particulièrement touchée par ce phénomène, comptabilisant plus de la moitié des vols recensés. Les pays anglo saxons semblent être de loin les plus atteints, Etats-Unis, Australie, Canada et Grande Bretagne occupant les 4 premières places. De même on a observé une augmentation notable des vols à Houston, Detroit, Boston et Los Angeles, Chicago restant cette année encore la ville la moins sûre pour les détenteurs d'ordinateurs. En Europe, si Paris a perdu 5 places au classement, toujours loin derrière Londres, ce sont les villes scandinaves qui viennent se positionner étonnament haut.

 

Des endroits particulièrement risqués

 

Si les vols sont bien répartis entre les pays, les lieux des vols, à quelques différences mineures, sont similaires. Ecoles publiques, voitures, résidences et bureaux seraint ainsi les endroits les plus exposés. L'importance de surveiller attentivement ses appareils électroniques est d'autant plus soulevée que la majorité des larcins environ sont des vols d'opportunité, contre un peu moins de 30% pour les cambriolages automobiles et résidentiels. Etant donné l'important marché de la revente d'appareils électroniques, il ne s'agit plus seulement de protéger ses données contre l'espionnage industriel. Absolute Software enjoint à travers cette étude les entreprises et particuliers à se doter de systèmes de contrôle à distance de leurs données : les statistiques avancées ne semblent pas leur donner tort.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas