Le recyclage des déchets électroniques en France devient obligatoire

Par 15 novembre 2006
Mots-clés : Smart city

Depuis le 15 novembre, il n'est plus possible d'y échapper: la collecte et le traitement des déchets électroménagers, électriques et électroniques (DEEE) deviennent obligatoires. Il ne faut pas...

Depuis le 15 novembre, il n'est plus possible d'y échapper : la collecte et le traitement des déchets électroménagers, électriques et électroniques (DEEE) deviennent obligatoires. Il ne faut pas oublier que ces DEE contiennent de nombreuses substances dangereuses susceptibles de polluer l'environnement comme le cadmium, le mercure, le plomb, l'aluminium ou le cuivre.
 
Ainsi, conformément à la directive européenne DEEE votée en 2003, il ne sera plus possible de déposer son vieil ordinateur ou son imprimante usagée dans une décharge ou dans une poubelle. La directive impose en effet un taux minimal de traitement et de collecte de 4 kg de DEEE par Français pour la fin 2006. A terme, cette directive impose un taux de recyclage entre 50 et 75 % suivant le produit.
 
En outre, pour supporter la prise en charge et le recyclage des déchets électroniques, une taxe spéciale a été mise en place. Son montant, inclus dans le prix des produits, sera de 10 cents pour un téléphone mobile, une clé USB ou un appareil photo, de 30 cents pour un PC portable, de 1 euro pour un ordinateur de bureau et jusqu'à 13 euros pour un réfrigérateur ou un congélateur.
 
Les DEEE pourront être rapportés aux distributeurs de produits électroniques et électroménagers. Ils les adresseront ensuite à des organismes spécialisés qui devront retraiter ces déchets.
 
En outre, les usagers pourront aussi déposer leurs vieux appareils dans des points de collecte dédiés mis en place par les collectivités locales et dans des associations comme Emmaüs. Les commerçants sont également obligés de reprendre gratuitement les produits électroniques et électroménagers usagés pour l'achat d'un produit neuf équivalent.
 

 
(Atelier groupe BNP Paribas – 15/11/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas