La réduction des mises à jour améliore le routage sur Internet

Par 21 août 2008

Reposant sur un nouvel algorithme, la solution devrait permettre l'optimisation du routage sur les réseaux dynamiques.

Le trajet le plus court entre deux points est une ligne droite. Entre deux réseaux informatiques, il s'agit peut-être d'un nouvel algorithme développé par des chercheurs de l'université San Diego en Californie. Celui-ci promet en effet de stimuler considérablement le routage Internet. Intitulé XL ("approximate link state"), cet algorithme devrait augmenter le routage réseau en supprimant certaines mises à jour de chaque côté du système. Lesquelles obligent les réseaux connectés à recalculer continuellement les routes qu'ils empruntent sur la toile. "Il est très facile d'organiser le routage d'un réseau statique", explique l'un des responsables du projet, Stefan Savage, professeur en sciences informatiques. "Mais la plupart des réseaux sont dynamiques". La solution consiste donc à faire en sorte que chaque nœud calcule lui-même ses tables de routage.
Réduction de "l'overhead de communication"
Faire en sorte que cela fonctionne à chaque fois qu'un changement se produit n'est toutefois pas une mince affaire. Le nouvel algorithme développé par les chercheurs de San Diego fonctionne selon un principe de réduction de ce que les spécialistes appellent "l'overhead de communication", à savoir les données nécessaires au routage de l'information qui sont extrinsèques à son contenu. Selon Kirill Levchenko, un étudiant de Stefan Savage, "l'une des principales caractéristiques d'Internet est sa capacité à s'adapter aux défauts hardware. Notre algorithme réduit les calculs nécessaires au routage après un changement de réseau, ce qui lui permet de supporter de plus grands réseaux".
Une solution encore perfectible
L'innovation technique réside dans la façon dont l'information sur les changements est propagée. "L'algorithme de routage XL ne propage que certaines mises à jour, réduisant ainsi le nombre d'entre elles qui circulent sur le réseau". Pour ce faire, il a fallu trouver des règles qui déterminent les mises à jour importantes et celles qui pouvaient être supprimées. "Ces règles assurent que les routes empruntées sont à peu près aussi bonnes que si l'information complète sur le réseau était disponible". Les chercheurs de l'université de San Diego ne comptent cependant pas s'arrêter là et souhaitent encore trouver un nouvel algorithme qui améliore l'efficacité de XL.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas