Réduire les vibrations pour améliorer la précision

Par 22 mars 2011
Plateau_isolation_fraunhofer

Pour rendre le travail des chercheurs et des industriels plus précis, le Fraunhofer LBF propose de profiter des avantages des céramiques piézoélectriques pour créer un prototype de plateau réducteur de vibrations.

Améliorer les techniques d’isolation de vibrations, c’est l’objectif que s’est fixée une équipe de chercheurs de l’Institut Fraunhofer pour les structures durables et les systèmes fiables. « En utilisant des matériaux spéciaux comme les céramiques piézoélectriques qui peuvent se contracter, voire renvoyer de l’énergie grâce à de simples électrodes, il est possible d’annuler l’effet des vibrations dans un environnement. Cela en détectant ces dernières grâce à des capteurs d’accélération, comme le fait un sismographe ». Explique Trosten Bartel à l’Atelier, responsable du projet.

Optimisation

Il existe déjà des moyens pour isoler des vibrations comme les systèmes d’isolation mécatronique mais ces derniers prennent trop de place et nécessitent trop de composants. Pour Torsten Bartel, « L’avantage des céramiques piézoélectriques est de pouvoir créer des actionneurs piézoélectriques précis qui réagissent à des fréquences même très faibles.  On pourra ensuite intégrer ce système a des instruments de mesure qui deviendront de plus en plus précis » L’idée est simple : le support capte les vibrations, les analyse, les enregistre et les « contre » en temps réel.

Etendre et promouvoir

« Nous avons développé un prototype qui ressemble à un plateau pour pouvoir y poser des appareils. Grâce ce système, un physicien pourra observer les électrons avec précision, sans qu’ils soient trop agités.  Cette technique servira également l’industrie, puisque la précision pourra être apportée à des processus différents » complète Trosten Bartel. En effet, leur projet est théoriquement applicable à grande échelle, c'est-à-dire qu’il sera possible d’isoler un bâtiment entier des vibrations extérieures, comme des centres de recherche de pointe ou des blocs opératoires par exemple.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas