Regain de croissance pour la vidéoconférence

Par 11 mai 2010
Mots-clés : Digital Working

Pour les entreprises, téléprésence rime de plus en plus avec réduction des frais de transport et amélioration de la communication. Leur adoption massive passera par la généralisation de solutions interopérables.

Après une année 2009 en demi-teinte, le marché de la vidéoconférence est à nouveau en plein essor. Selon Frost et Sullivan, il devrait générer plus de 3 millions de dollars en 2015, contre 1,25 en 2009. La raison : le secteur profitera de la généralisation de travailleurs en situation de mobilité, de la mondialisation et de l'engouement pour le Green IT. Autre chose : si en pleine période de récession économique, les entreprises ont été nombreuses à trancher dans leur budget technologique, elles se sont parallèlement rendues compte que de tels systèmes se présentaient comme un moyen de réduire les coûts - plus particulièrement de transport - et d'améliorer sa productivité.
Généraliser l'interopérabilité
Et ce, plus particulièrement dans les petites et moyennes entreprises. Autant d'enjeux dont doivent se saisir les vendeurs. Mais le cabinet précise que pour renouer véritablement avec la croissance, le marché doit tenir compte de certaines évolutions. Ainsi, un nombre croissant de clients est aujourd'hui conscient que la téléprésence est capable de délivrer un retour sur investissement intéressant, quand le système est connecté plus largement à l'ensemble des infrastructures de communication de l'entreprise. D'où la nécessité pour les fournisseurs de proposer des offres intéropérables avec les systèmes existants.
Une caractéristique vitale dans l'usage de la vidéo
Soit avec les systèmes de communication de l'entreprise, les dispositifs vidéo préexistants mais aussi avec ceux utilisés par les clients des entreprises. "L'interopérabilité entre les différentes solutions vidéo est une caractéristique vitale dans l'usage de la vidéo", signale Roopam Jain. Et d'ajouter : "étant donné que les vendeurs cherchent à résoudre le défi de l'interopérabilité, les clients seront plus facilement convaincus de l'achat d'un système de vidéo de bout à bout". Pour augmenter leurs parts de marché, le cabinet rappelle aussi aux fournisseurs la nécessité d'identifier les régions géographiques et les secteurs susceptibles de migrer en masse vers des solutions de téléprésence.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas