Le regain de popularité des ordinateurs Apple : une aubaine pour Microsoft

Par 06 septembre 2005

L'entreprise à la Pomme serait-elle l'amie cachée de Microsoft ? Il semblerait que le géant de Redmond soit un des plus gros bénéficiaires de la croissance des ventes de Macintosh. Un fait troublant à...

 
L'entreprise à la Pomme serait-elle l'amie cachée de Microsoft ? Il semblerait que le géant de Redmond soit un des plus gros bénéficiaires de la croissance des ventes de Macintosh. Un fait troublant à ce propos : les cadres de Microsoft refusent de dévoiler la part de leurs bénéfices qui vient de la production de logiciels Apple.

Les deux ennemis sont liés par les logiciels produits par Microsoft pour les ordinateurs Mac. Ces logiciels sont crées par la Mac Business Unit et ont la propriété primordiale d'être compatible avec PC.

Les murs de cette petite unité de 200 employés, naturellement, située dans les bureaux de Microsoft sont décorés avec des posters Apple. "Nous ne considérons pas qu'Apple est un rival", déclare Scott Erickson, le chef de produit de la Mac BU.

Il semblerait que son avis ne soit pas partagé par tous les employés de Microsoft. Erickson témoigne d'ailleurs du regard réprobateur qu'on lui jette souvent quand il sort son Power Book lors des réunions avec les autres unités de Microsoft.

Le comédien Conan O'Brian avait blagué à ce sujet lors d'un congrès sur les technologies à Las Vegas : " J'étais tellement saoul que je me suis réveillé avec une prostituée dans mon lit, Bill était tellement saoul qu'il s'est réveillé avec un ordinateur Apple."

Pourtant les deux rivaux sont interdépendants.

D'une part, depuis la généralisation du partage de documents en réseau dans les sociétés, il est absolument essentiel que les logiciels Mac soient compatibles avec ceux des PC. En 1997, Microsoft avait injecté 150 millions de dollars dans Apple qui s'est alors engagé à ce que les utilisateurs de Mac soient clients de Microsoft Office.

Quelques années plus tard, Microsoft a développé une fonction de Microsoft Office permettant d'enregistrer une conversation ou une conférence pendant la prise de note rendue payante aux utilisateurs de Mac par l'achat d'un logiciel supplémentaire.
D'autre part, Microsoft se sent menacé à long terme par le système d'exploitation Linux qui est populaire dans les universités. La société souhaite donc gagner des parts de marché, même s'il s'agit de collaborer avec un rival historique comme Apple. Les logiciels pour Apple sont ainsi un moyen de diversifier l'activité de Microsoft pour ne pas se laisser fragiliser par la menace que Linux fait peser sur Windows.
  A ce sujet, lire aussi :

Sony, ennemi juré de Apple, s'apprête à signer une trêve Médias, loisirs (05/09/2005)
Windows Media Player, nouvelle victime de DVD Jon (05/09/2005)

(Atelier groupe BNP Paribas- 06/09/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas