La région Paca est un concentré de “~high tech~” française.

Par 19 novembre 1998

Le multimédia et les technologies de l’information fleurissent en Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca), même s’il est difficile de trouver des éléments de comparaison entre le pôle de Sophia Antipolis ...

Le multimédia et les technologies de l’information fleurissent en
Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca), même s’il est difficile de trouver des
éléments de comparaison entre le pôle de Sophia Antipolis et la région
d’Aix-Marseille.
Tous deux ont toutefois un point commun: l’effervescence. Directeur
commercial de la Saem de Sophia Antipolis, Christian Cabrol constate “à
Nice, l’effet boule de neige joue à plein dans les télécoms”.
L’industrie de la micro-électronique prend en revanche le dessus sur l’axe
Aix-Marseille. Toutefois, Marseille joue aussi la carte de l’Internet.
Ainsi, les fournisseurs d’accès Gulliver et Vif se sont rapprochés pour
former le plus important fournisseur d’accès régional.
La pépinière d’entreprises Marseille Innovation à Château-Gombert (100
entreprises, 2 000 emplois, 3 500 étudiants dans 4 écoles d’ingénieurs)
abrite plusieurs entreprises travaillant sur Internet.
Sur 120 000 m2, Belle de Mai abritera une pépinière d’entreprises réservée
au multimédia.
Attirant les sièges régionaux d’opérateurs comme Bouygues et SFR-Cegetel,
Aix-en-Provence devient une place majeure en infrastructures de
télécommunications.
Le groupe phare du rap français, IAM rapproche ses fans sur son site Web
“Cyber Nostra”.
Selon Jean-yves Grisi, directeur de la division solutions d’entreprises
chez Microsoft, il faut “organiser l’entreprise en partant du client”.
(Dossier de trois pages La Tribune 19/11/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas