Le règlement d'un litige avec Novell coûte cher à Microsoft, qui révise son bénéfice net

Par 09 novembre 2004

Microsoft et Novell ont fini par se mettre d'accord. Ils ont décidé de régler un vieux différend qui va coûter cher au premier : Microsoft versera à Novell 536 millions de dollars, contre...

Microsoft et Novell ont fini par se mettre d'accord. Ils ont décidé de régler un vieux différend qui va coûter cher au premier : Microsoft versera à Novell 536 millions de dollars, contre lesquels les deux acteurs acceptent d'abandonner toutes leurs poursuites concernant le produit NetWare, de Novell. Ce système d'exploitation se voulait au départ le concurrent de Windows. C'était sans compter sur la puissance de Microsoft, dont les systèmes d'exploitation équipent nombre d'ordinateurs de bureau. Malgré cette ouverture de son porte-monnaie, Microsoft n'a pas fini d'entendre parler de Novell. L'éditeur Linux a accepté de ne plus s'engager dans les poursuites anti-trust et les investigations de la Commission européenne, mais il a fait savoir qu'il porterait de nouveau plainte contre Microsoft devant un tribunal de l'Utah, au sujet du logiciel WordPerfect et du non-respect de la concurrence autour de ce produit. C'est certain : Microsoft est loin d'en avoir terminé avec des affaires comme celles-ci. L'éditeur estime aujourd'hui que les charges possiblement liées au règlement de litiges lui coûteraient encore quelque 950 millions de dollars dans les trimestres et les exercices à venir. Avec le règlement de ce nouveau litige, Microsoft a dû revoir la copie de son bénéfice net sur le premier trimestre de l'exercice 2004 - 2005. Celui-ci s'établit désormais à 2,53 milliards de dollars en lieu et place des 2,90 milliards de dollars annoncés au mois d'octobre. (Atelier groupe BNP Paribas - 09/11/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas