Régulation francophone

Par 15 juillet 2002

Le 1er Symposium des régulateurs francophones des télécommunications s’est tenu à Paris les 25 et 26 juin derniers, à l’invitation de l’ART française. Y étaient présents : plus de 80 participants ...

Le 1er Symposium des régulateurs francophones des télécommunications s’est tenu à Paris les 25 et 26 juin derniers, à l’invitation de l’ART française. Y étaient présents : plus de 80 participants représentant 29 pays et plusieurs organisations internationales, dont l’Union Internationale des Télécommunications (UTT), l’Agence intergouvernementale de la Francophonie, la Banque Mondiale et la Commission Européenne. 24 états francophones sur 52 se sont dotés à ce jour d’une instance de régulation. D’autres, comme le Liban et le Gabon s’y préparent. L’ART a développé depuis sa création le 1er janvier 1997 de nombreux liens avec ses homologues francophones. Dans la déclaration finale du Symposium, les participants ont décidé de créer un « réseau » pour le développement de la régulation au sein de l’espace francophone. Objectif : mettre en œuvre des actions de coopération pouvant prendre notamment la forme d’échanges de documents et d’experts, de forums, de stages, d’études conjointes, d’analyses comparatives ou bien encore de positions communes en vue de réunions internationales. Des propositions pour la mise en place de ce réseau seront faites d’ici la fin 2002. Jean-Michel Hubert, le président de l’ART, a été désigné pour présider le Réseau. De plus, le principe d’un Symposium annuel a été retenu. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 15/07/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas