Quand la rémunération du contenu dépend des communautés

Par 06 novembre 2007
Mots-clés : Future of Retail

Près des deux tiers des internautes estiment que le contenu musical est un bien gratuit. Seules les communautés fidèles et constituées sont volontaires pour mettre la main à la poche.

(cliquez pour agrandir)Créer une communauté fidèle devient l'obsession et le cauchemar des marketers du monde entier, et ce, quel que soit le secteur. Dernier exemple en musique : lorsque le groupe anglais Radiohead a mis son dernier album "In Rainbows" sur Internet, il a décidé de prendre un modèle "On Demand" inversé. C'est-à-dire que les internautes ont décidé eux-mêmes du prix qu'ils voulaient payer. Et dans ce cas précis, 60 % des audionautes américains ont décidé que le juste prix était de ne pas payer. Dans le monde, la proportion des fans de gratuité s'élève même à 62%.
Trois euros pour un album
C'est ce que révèle une étude de Comscore. Autre chose préoccupante pour l'industrie de la production de contenu : les amateurs de musique sont près de leur argent : 17 % ont choisi de payer l'album moins de 2,74 euros et à peine plus de 10 % entre 2,75 et 8,23 dollars. Quand on sait que les disques sont commercialisés neufs entre 6,99 et plus de 20 euros sur un site comme Amazon, il y a de quoi faire réfléchir. Même si, selon Michael Laskow, PDG d'une agence de placement américaine, le groupe s'en sort bien avec ce business model.
Des futurs artistes sans soutien
Avec son label, Radiohead s'est construit en plus de dix ans une communauté de plusieurs millions de fan. Communauté qu'ils font maintenant payer pour leur bénéfice exclusif : les intermédiaires ont été éliminés. Pour les autres, la tâche risque d'être rude. "L'industrie musicale va perdre les artistes qui disposent d'un fan club significatif grâce à leur maison de disque", s'inquiète Michael Laskow. "La question est : comment de nouveaux artistes vont pouvoir user de ce modèle dans le futur sans avoir constitué de fan club dans les années précédant la sortie de leur album ?"
L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas