Renato Soru ne sera bientôt plus le président de Tiscali

Par 06 juillet 2004
Mots-clés : Smart city

Entre la politique et les affaires, il faut parfois choisir. Renato Soru, souvent qualifié de « Bill Gates italien », a annoncé son intention de quitter la présidence de Tiscali, société Internet...

Entre la politique et les affaires, il faut parfois choisir. Renato Soru, souvent qualifié de « Bill Gates italien », a annoncé son intention de quitter la présidence de Tiscali, société Internet qu’il avait fondée en janvier 1998 suite à la dérégulation du marché italien des télécommunications.

Aujourd’hui, fin d’une épopée pour Renato Soru, qui a été récemment élu président de la région Sardaigne et préfère donc abandonner la direction de Tiscali. Un mouvement déjà amorcé il y a quelques temps par une renonciation au poste d’administrateur délégué de la société. Renato Soru demeurera cependant actionnaire ; il a précisé à ce sujet qu’il confierait son portefeuille à un gestionnaire professionnel.

Rappelons que Renato Soru dispose encore de 26,43 % du capital de Tiscali, aujourd’hui valorisée à 1,47 milliard d’euros.

(Atelier groupe BNP Paribas – 06/07/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas