Quand le son rend tout téléphone tactile

Par 09 septembre 2010 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

TouchDevice utilise le microphone intégré aux mobiles classiques pour interpréter les tapotements réalisés par un utilisateur sur son appareil en actions sur l'écran.

Si les téléphones tactiles suscitent les convoitises, c'est en partie pour la simplicité de manipulation qu'ils proposent. Une simplicité qu'InputDynamics souhaite proposer aussi sur les mobiles plus classiques et dont l'écran ne réagit pas au toucher. Cela via TouchDevice, un système qui utilise les signaux acoustiques produits lorsque l'utilisateur tapote son doigt contre l'écran pour recréer l'effet du tactile. Ainsi, l'utilisateur peut faire défiler un message, passer rapidement dessus ou en faire un panoramique. A l'image des smartphones, il a également la possibilité de dérouler le menu du mobile, y naviguer ou zoomer, sélectionner des icônes, des liens hypertexte, des photos etc. Techniquement, le système utilise le microphone déjà présent dans le téléphone et ne nécessite pas de matériel complémentaire.
Une analyse des motifs sonores pour savoir où a été touché le mobile
Si ce n'est un logiciel qu'il est nécessaire de télécharger. A chaque manipulation, il identifie un point de contact avec le doigt sur une surface d'environ un centimètre carré. Quand l'utilisateur appuie sur l'écran, cela émet un son dit "témoin" qui résonne à travers le dispositif. Une analyse minutieuse des motifs sonores est alors effectuée par le système pour identifier où et comment le téléphone a été touché. "Le microphone capte les empreintes acoustiques que provoque le contact. Les algorithmes du logiciel déterminent alors quel endroit du téléphone a été touché", explique à L'Atelier, Giovanni Bisutti, créateur de TouchDevice.
Les algorithmes du système doivent être adaptés à chaque marque de mobile

Point important : les algorithmes doivent être adaptés à chaque marque de téléphone mobile pour pouvoir en reconnaître les propriétés acoustiques. Le constructeur travaille déjà à l'amélioration du système, pour lui donner une rapidité propre aux smartphones. Le tout grâce à des algorithmes capables de traiter différentes actions tactiles dans un court laps de temps. De sorte "à permettre à tout utilisateur de mobile, quel qu'il soit, d'avoir accès à une large gamme d'applications et de services liés au web", conclut-il.

Haut de page

1 Commentaire

Assez génial comme techno. Reste le frein de devoir adapter l'algo pour chaque marque (et peut-être) les modèles, mais ça ouvre de sacrées perspectives en tout czas.

Soumis par LaurentB (non vérifié) - le 09 septembre 2010 à 17h56

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas