Renseignements téléphoniques : plus de 40 candidats à la reprise d'un 118 XXX

Par 19 avril 2005
Mots-clés : Digital Working

Depuis que le Conseil d'Etat a décidé que le numéro des renseignements téléphoniques ne serait plus le 12 pour devenir un numéro plus long qui ne désavantage pas les services de renseignements...

Depuis que le Conseil d'Etat a décidé que le numéro des renseignements téléphoniques ne serait plus le 12 pour devenir un numéro plus long qui ne désavantage pas les services de renseignements indépendants, tout se met en branle pour remplacer le 12 historique par un autre numéro à six chiffres commençant par 118 .

Mercredi, l'Autorité de Régulation des Télécommunications a révélé que 41 entreprises avaient déposé en date du 15 avril un dossier de candidature pour obtenir un numéro au format 118XXX pour les services de renseignements. Un tirage au sort, déterminant l'ordre de passage dans lequel les entreprises pourront choisir le numéro suivant le 118, doit avoir lieu le 11 mai prochain.

L'institution a également fait savoir qu'elle avait écarté des possibilités le numéro 118 118. Elle a également imposé que tous les services de renseignement proposent, au minimum, le service universel des renseignement incluant les pages blanches avec les numéros fixes et mobiles, les numéros spéciaux et les numéros courts à quatre chiffres.

Enfin, les spéculateurs vont être déçus mais le transfert des numéros en 118 vers un opérateur tiers est interdit pendant les deux premières années . Au-delà, il sera soumis à l'accord préalable de l'ART. A savoir également : tout numéro non utilisé pendant 12 mois consécutifs sera retiré à son propriétaire...

(Atelier groupe BNP Paribas - 19/04/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas