RentalRoost permet de choisir son appartement en fonction de “l’âme” du quartier

Par 14 octobre 2013
rent

Le site RentalRoost propose un service inédit, il ne s'agit plus de choisir un appartement ou une maison qui nous convienne, mais d'abord un quartier qui nous corresponde.

Trouver un appartement est exténuant, tous ceux et celles qui s'y sont essayés le savent parfaitement. Quand bien même arriverait-on à trouver la maison de nos rêves, un autre obstacle peut inopinément apparaître : le quartier. Qu'on soit un grand solitaire au coeur du quartier étudiant, ou un grand fêtard encastré dans un quartier pavillonnaire, le résultat en est le même, après avoir sué sang, eau, et argent liquide, nous voilà coincé pour un temps dans un endroit qui ne nous correspond absolument pas. Cette problématique est d'autant plus vivace dans les grandes agglomérations, aux quartiers souvent bien définis. Chercher un appartement est déjà tellement fastidieux qu'on ne regarde plus forcément l'adresse. De même pour ceux qui, au gré de leurs études ou parcours professionnels déménagent : comment savoir dans une ville aussi neuve qu'inexplorée l'histoire et les habitudes culturelles des quartiers.

 

Et bien maintenant, outre le bouche à oreille et les nombreuses tentatives infructueuses, un nouvel outil, peut-être un brin plus efficace, du moins en théorie, existe. Le site RentalRoost propose ainsi, pour ceux qui souhaitent s'y inscrire, un outil d'échange d'information en fonction des quartiers des villes. On peut de cette façon, si l'on est un grand et fin gourmet trouver assiette à sa fourchette dans le quartier à la pointe du couteau culinaire, ou plus largement prendre la température générale d'une agglomération particulière, essayer de goûter au quotidien qui pourrait nous y attendre. Si rien ne remplace nos impressions personnelles, cette plate-forme bien pensée peut tout de même nous éviter quelques désagréments, en commencant par ne pas choisir le quartier que la station de destruction des déchets embaume à intervalles réguliers.

 

Cette initiative s'incrit bien dans le développement d'un environnement de plus en plus individuel. A l'image des réseaux sociaux ou de l'évolution des comportements consuméristes, l'individualisation de la société, à ne pas confondre avec le développement de l'égoïsme, tend à rechercher une identité dans tous ce qui nous entoure. Ce n'est plus seulement la teneur de mes achats, ou mon style vestimentaire, plus seulement mes choix littéraires ou cinématographiques, le besoin de s'identifier, de se créer une image solide et structurée passe désormais aussi par l'identification à un quartier, d'autant plus compréhensible étant donné le gigantisme de certaines agglomérations urbaines.

Ce processus n'est pas nouveau mais il procède d'un changement de mentalité, ainsi les quartiers d'artistes ou culturels au sens large n'étaient pas historiquement liés tant au mode de vie qu'au prix dérisoires des loyers. Avec l'apparition de ces nouveaux services, très utiles il est vrai j'en conviens aisément, c'est aussi un nouveau rapport au mode de vie urbain qui fait surface. Est-ce le développement d'une ville à la carte? Sûrement. Un nouveau biais à la communautarisation? Je ne pense ni n'espère pas.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas