Le repérage spatial trouve des débouchés dans les bâtiments

Par 16 juin 2009
Mots-clés : Smart city, Europe

Le Finlandais Nokia lance un système de localisation en intérieur. Une solution pour simplifier le quotidien des usagers, dans leur vie professionnelle ou personnelle.

Le constructeur Nord-Européen veut étendre aux activités humaines "en intérieur" l'usage de la géolocalisation, qui connaît pour le moment un franc succès pour pister les marchandises. Nokia teste un service basé sur ses combinés S60 compatibles avec les réseaux sans-fil locaux (Wireless LAN). L'essai grandeur nature est cantonné au Kamppi Shopping Center, un centre commercial d'Helsinki. A terme, ces tests pourraient avoir de nombreux débouchés. En entreprise, les techniques employées seraient efficaces pour localiser les endroits disponibles pour les réunions, la pièce dans laquelle se trouve l'imprimante, etc.
Un besoin de modéliser les bâtiments en amont
Le service offre la possibilité de partager les informations de localisation avec les autres utilisateurs de la solution. Le constructeur met également en avant d'autres usages : retrouver sa voiture sur un parking, trouver un magasin dans un centre commercial, trouver un tableau dans un musée...  Pour fonctionner le système de localisation intérieur doit repérer les différents points réseaux dans l'édifice et en faire une liste.
Déjà en déploiement
En se basant sur celle-ci, le système est capable de localiser la personne avec une précision au mètre par triangulation et ce, quel que soit l'étage sur une carte de l'immeuble. La contrainte étant d'avoir préalablement modélisé une carte de l'infrastructure. Selon le New Scientist cela exclut les maisons individuelles. Toutefois, le constructeur de téléphone compte sur les communautés d'utilisateurs qui désireuse d'utiliser le système créeront leurs propres cartes. Une quarantaine de sites sont déjà cartographiés à travers le monde, dont l'aéroport de Vantaa.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas