Réprimez sur mobile, pour moins punir

Par 04 mars 2013
Conflit générationnel sur le mobile

"Protection des enfants et tranquillité d'esprit pour les parents". Derrière ce slogan se cache une véritable application qui permet de contrôler le mobile (la vie?) de son enfant à son insu.

Jusqu'où peuvent aller les parents pour assurer la sécurité de leurs enfants ? Apparemment jusqu'au contrôle total de leur mobile. Parce qu'il est certain que l'utilisation d'un téléphone portable peut être une réelle source d'angoisse pour les parents que seule une application peut limiter.

En tout cas, c'est ce qu'ont dû se dire les créateurs de l'application MMGuardian, dont le but est d'assurer la « surveillance » à distance des activités exercées sur mobile des enfants, et cela pour leur unique protection... En somme, l'application fait office de chien de garde qui tiendra au courant les parents de tous les faits et gestes de leur progéniture.

 

Le plus effrayant dans tout ça est que non content de voir son mobile envahi par une application, l'enfant est privé d’une vie personnelle, et se retrouve dans l'impossibilité de désinstaller ce système. L'application est bien sûr protégée par le mot de passe de son administrateur (a.k.a papa/maman)

 

Parmi les options de flicage disponibles, on retrouve notamment en vrac :

 

  • la géolocalisation : par un simple SMS au portable de l'enfant, il est possible de savoir où il est et de le situer sur un carte interactive.

  • le blocage : il est possible de « bloquer » tout appel ou message envoyé et reçu à certains horaires si ceux-ci semblent « inappropriés ».

  • la limitation des applications : MMGuardian permet aux parents de trier les applications qui leur semblent adaptées ou non à leurs enfants et de les bloquer à distance.

  • la voiture : le téléphone peut être également bloqué à distance lorsque l'enfant est au volant.

 

Enfin, si l'aspect intrusif n'est pas assez développé au goût des parents, l'application va jusqu'à les autoriser à enregistrer les mots ou les phrases qu'ils estiment indécents. Non pas pour les bloquer sur les portables de leur enfants, non mais pour qu'à chaque fois que ceux-ci apparaissent dans les messages reçus ou envoyés, ces derniers soient directement transmis sur le téléphone parental. Et tout ça, bien sûr, pour la « sécurité » de leur progéniture.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas