La reprise économique a besoin d'investissements technologiques

Par 16 juillet 2009
Mots-clés : Smart city, Europe

Selon le World Economic Forum, miser sur les technologies est une bonne solution pour stimuler la croissance économique en période de crise. Pourquoi ? Notamment parce qu'elles stimulent les flux d'échanges de biens et de services.

Investir dans les nouvelles technologies est le moyen le plus efficace pour relancer l'économie mondiale. Voilà le point de vue émis par les participants du meeting annuel du World Economic Forum de Davos, qui vient de publier le rapport ICT for Economic Growth: A Dynamic Ecosystem Driving the Global Recovery. Selon l'organisation, les technologies de l'information et de la communication agiront comme moteurs de la reprise. Car il existe une forte corrélation entre compétitivité nationale et développement des technologies. Selon l'étude, investir dans les technologies renforce les activités en amont (R&D, développement...) et en aval (logistique, transport...). Le résultat ? Une accélération du flot de circulation des biens et des services notamment à travers les frontières, et une stimulation de la croissance économique.
L'impact sur la croissance
Les auteurs du compte-rendu citent deux études ayant examiné l'impact de l'investissement dans les technologies sur la croissance économique. La première, intitulée "Socio-economic Impact of Internet in Emerging and Developing Economies", estime que dans les pays émergents, une augmentation du taux de pénétration d'Internet de 10 % aura pour conséquence une augmentation de 1 à 2 % du PIB du pays. La seconde, "Economic Impacts of Broadband, Information and Communications for Development 2009", établit que dans les pays développés, un accès croissant au haut débit, à raison de dix souscripteurs pour cent habitants, fera augmenter le PIB de chacun des habitants du pays de 1,2 %.
Les cinq éléments clés
Selon Leonoard Waverman, doyen de la Haskayne Schoolof Business de l'University of Calgary, cette corrélation est due au fait que les technologies de l'information et de la communication constituent l'infrastructure clé du vingt-et-unième siècle. Pour rendre le système informatique efficace, le compte-rendu pointe cinq éléments primordiaux : un investissement privé fort dans l'infrastructure, une attention particulière aux contenus et aux applications, une concurrence accrue pour stimuler l'innovation, des régulations, un investissement financier gouvernemental et la formation, l'éducation et la création de compétences.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas