"Pour notre réputation, notre personnage réel et virtuel ne font qu'un"

Par 27 septembre 2012
François Thibault

Pour gérer correctement son image, il faut que celle-ci soit cohérente, globale et transversale. Cela, afin de pouvoir fournir un message ciblé.

Entretien avec François Thibault, fondateur de l’agence de conseil en image FTInfluence, et rencontré à l’occasion de la rencontre organisée par Viadeo pour dévoiler ses nouveautés, comme la mise en place de pages Entreprises et la rénovation de ses pages Profils. François Thibault animait l'intervention : Maîtrise de son image : off et online sont-ils si différents ?

Atelier : Entre la gestion de sa réputation en ligne et hors ligne, y a-t-il une corrélation ?

François Thibault : Oui, il y en a une. Le lien est très fort entre les deux. Le virtuel et le physique, lorsque l'on parle de personal branding, ne font qu’un. On ne doit pas distinguer l’un et l’autre, c’est l’image de votre soi global. Vos deux images se rencontrent souvent. Et d’ailleurs, en travailler plus une que l'autre est une erreur car elles sont complémentaires, le prolongement de chacunes. Le but est d’être soi-même et sincère. Si une personne vous dit "Je ne vous voyais pas comme cela", c’est qu’il y a une digression entre l’image projetée et l’image réelle. Si cela arrive, c’est qu’il y a un problème.

Mais j'imagine qu'il y a des stratégies dans l'expression ou la mise en scène propres à chaque support?

François Thibault : Il existe des qualités propres à chaque image, mais elles sont minimes. En ligne, c’est vrai que vous allez pouvoir projeter votre image plus loin que votre réseau physique. Mais autrement, il n’y a pas réellement de différences entre les deux. Elles ont la même importance dans nos relations, que la prise de contact se situe en amont ou en aval. On découvre la personne physiquement et on continue la relation sur le web ou vice versa.

Cependant, si l'on maitrise la gestion de son réseau et de son image dans le réel, mais pas en ligne, quelles initiatives entreprendre?

François Thibault: Il faut avant tout faire un diagnostic de soi et savoir quels traits de caractère, quelles valeurs, quelles qualités il va falloir mettre en avant, en fonction du poste ciblé et du secteur d'activité. Il faut définir une limite de conduite. Il ne faut pas avoir les mêmes codes, selon une recherche d'emploi, ou alors une recherche d'investisseurs. Tout cela se travaille et peut prendre un certain temps. Le message que je transmets par mon moi virtuel et mon moi physique doivent être cohérent. A vous de vous positionner comme un manager de web. Vous devez animer vos compétences, les digitaliser et les référencer avec une bonne photo de profil, des blogs, des podcasts, des commentaires, des tags. Mais attention à les mettre au bon endroit au bon moment. Voir et être vu mais correctement. Il faut savoir s’adapter.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas