L'e-réputation se joue aussi sur Twitter

Par 01 avril 2009 1 commentaire
Mots-clés : Smart city

Pour permettre aux entreprises de surveiller leur réputation sur Twitter, Salesforce a lancé un moteur de recherche qui fait directement remonter les posts pertinents.

Après avoir été transformé en radio, et bientôt en ligne sous forme d'univers virtuel 3D, Twitter est désormais référencé par les moteurs de recherche. Pour permettre aux entreprises de faire de la veille sur leur réputation sur le site de micro-blogging, Salesforce lance en effet le moteur search.twitter.com. Celui-ci propose aux entreprises d'effectuer des recherches directement dans les posts Twitter, pour y trouver des messages les concernant. Un tel système est loin d'être anodin : l'émergence des réseaux sociaux en général a rendue difficile ce type de veille d'e-réputation en entreprise. Pour en profiter, il suffit de taper le nom de sa société.
Constituer une base de données
Si la personne qui effectue la recherche découvre un message relatif à sa société, elle peut directement importer le contenu du post dans un logiciel Salesforce pour en garder une trace. Et surveiller l'évolution des propos tenus. Un concept quelque peu différent pour le moteur de recherche Searchme : il intègre au sein de ses listes de résultats les posts Twitter relatifs à la recherche. D'autre part, la plate-forme crée sur ses pages de résultats un onglet permettant aux utilisateurs de partager directement leur contenu avec leur communauté Twitter. "La recherche, par nature, est sociale" explique Randy Adams, créateur et président de Searchme. "Les gens aiment partager ce qu'ils trouvent avec leurs amis et leur famille."
S'affranchir des moteurs classiques
Mis en place il y a moins d'un an, Searchme compte plus de 6 millions d'utilisateurs, et vise à proposer une alternative aux moteurs classiques. Son concept lié à Twitter intervient alors que les moteurs de recherche cherchent à s'affranchir du modèle mis en place il y a plus de dix ans, basé sur la recherche par textes. "Le web ne se limite plus seulement aux pages web. Nous nous sommes lancés dans cette innovation pour continuer à innover autour de l'expérience de la recherche"continue Randy Adams.

Haut de page

1 Commentaire

Ce type d'applications est appelé à se développer.

Précision, search.twitter.com ne saurait être lancé par Salesforce. Ce moteur de recherche créé par Summize est la propriété de Twitter depuis l'été dernier.

Quant au référencement par Google de Twitter, il est pour l'instant très lacunaire, puisque seules les homepages des utilisateurs sont affichées dans les résultats. Pour autant, il semble que le contenu puisse être prochainement indexé par Google.

Soumis par Tristan Jacquel (non vérifié) - le 17 avril 2009 à 14h07

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas