Réseaux mobile: une couverture de 90% du globe envisagée pour 2010

Par 19 octobre 2006
Mots-clés : Smart city

Où en est la couverture du réseau mobile à l'échelle mondiale? Afin de répondre à cette question, la GSM Association a demandé à Intelecon Research de mener une étude. Conclusions: 90% de la...

Où en est la couverture du réseau mobile à l'échelle mondiale ? Afin de répondre à cette question, la GSM Association a demandé à Intelecon Research de mener une étude. Conclusions : 90 % de la planète devrait être couverte en 2010. Mais pour y parvenir, les gouvernements doivent accomplir quelques efforts. Explication.
 
Pour l'association, "les réseaux mobiles couvrent maintenant 80 % de la population mondiale, deux fois plus qu'en 2000. Ceci peut être attribué dans sa majeure partie aux investissements des opérateurs mobiles et à l'ouverture du marché des télécommunications par les gouvernements".
 
Atteindre les 90 % n'est plus dès lors du domaine de l'impossible. Mais cette progression demande, outre les investissements des opérateurs, des manifestations de bonne volonté de la part des gouvernements. En effet, si sur les 92 pays étudiés, 32 ont mis en place des fonds nationaux destinés à développer les réseaux pour les zones rurales, GSM Association révèle que sur les 6 milliards de dollars collectés, seuls 27 % ont été utilisés à cette intention.
 
Les 73 % restants auraient été utilisés par les gouvernements pour améliorer les réseaux de téléphonie fixe, moins coûteux à déployer. De nombreux pays disposent désormais de réseaux fixes de bonne qualité. L'association indique néanmoins qu'avec cette somme, 450 millions de personnes auraient pu avoir accès à un réseau mobile.
 
Afin de stimuler le développement des réseaux mobiles, GSM Association invite les gouvernements à baisser les taxes pour rendre leur déploiement moins coûteux.
 
Si la possibilité d'accéder à un réseau mobile est synonyme de confort et de modernité, l'association rappelle également l'enjeu économique que ce déploiement représente : selon plusieurs études, une augmentation de 10 % du taux de pénétration du mobile engendrerait une augmentation de 0,6 point de croissance dans les pays émergents. La technique au service de la pauvreté ?
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 19/10/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas