Les réseaux mobiles s'ouvrent aux réfugiés ougandais

Par 28 septembre 2007

La GSM Association lance un programme de déploiement de réseaux mobiles dans les camps de réfugiés ougandais. Les habitants des camps bénéficieront prochainement de services d'appels et d'accès à l'Internet mobile.

La GSM Association lance un programme de déploiement de réseaux mobiles dans les camps de réfugiés ougandais. Les habitants des camps bénéficieront prochainement de services d'appels et d'accès à l'Internet mobile.
Le mobile comme moteur du développement. C'est ce qu'estime la GSM Association, qui lance en partenariat avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) un projet pilote pour installer des réseaux mobiles dans les camps de réfugiés situés en Ouganda du nord. But de la manœuvre : faciliter la communication mais aussi permettre l'accès à de nombreux services de santé, ou d'information, notamment économique. "Les réseaux mobiles sont le seul moyen économiquement viable de connecter les habitants des camps au monde extérieur", souligne ainsi Rob Conway, directeur exécutif de la GSMA.
Reconnecter les réfugiés avec le monde

"Ils donneront à ces personnes la possibilité de communiquer, de monter un projet professionnel et, surtout, d'éduquer leurs enfants", ajoute-t-il. Selon l'association, les premières connexions devraient être établies dès le début de l'année 2008. Pour y arriver, elle étudie actuellement la faisabilité et la durabilité du projet d'un point de vue économique. Elle travaille également avec l'opérateur local MTN Uganda et avec l'équipementier Ericsson, qui s'est engagé à étendre les réseaux existants. Les réfugiés pourront bénéficier de nombreux services comme les appels, l'accès à Internet ou à des programmes éducatifs électroniques.
 
Permettre l'accès aux TIC à neuf millions de réfugiés
 
Pour rappel, l'association a déjà mené des initiatives du même acabit dans des communautés rurales de l'Ouganda, d'Algérie ou encore du Kenya et de l'Inde. Et si ce nouveau projet marche, il devrait être répété dans d'autres camps de réfugiés. Enfin, pour le HCNUR, le programme rentre dans le cadre de l'initiative baptisée "Neuf millions", et qui vise à fournir d'ici 2010 aux neuf millions de réfugiés dans le monde des services éducatifs, sportifs et d'orientation professionnelle, ainsi qu'un accès aux technologies de l'information et de la communication.
 

Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas