Des réseaux optiques sans-fil sécurisent les envois sensibles

Par 28 janvier 2010

L'appareil de transmission optique sans-fil développé par la Penn State University permet une utilisation rapide et sécurisée en intérieur. Les opportunités dans le secteur médical ou aérien sont nombreuses.

Pour améliorer la sécurité et la vitesse des réseaux dans certains lieux comme les hôpitaux ou les avions, une équipe de la Penn State University propose de s'en remettre aux appareils de transmission optique sans-fil. Ils ont pour cela élaboré une version améliorée des systèmes existants. Pourquoi passer par ces derniers ? Parce que tout d'abord le signal ne passe pas les murs épais. Un défaut qui, pour les chercheurs, est au contraire une opportunité si on l’applique à certains domaines. Sur le plan de la sécurité, un tel réseau permettrait d’assurer son inaccessibilité dans une pièce fermée ou dans une usine. Dans les avions ou les hôpitaux, où la communication radio risque de venir perturber le fonctionnement d’appareils critiques, l’utilisation de l’optique permettrait d’éviter tout interférence. Par ailleurs : contrairement à la communication radio, la transmission optique s’applique parfaitement à l’envoi d’images en haute résolution.
Le signal lumineux rebondit sur les murs
Pour mettre au point leur système, les chercheurs s’appuient en particulier sur une diode laser à haute tension en tant que transmetteur optique, et sur une photodiode à avalanche comme récepteur. Le premier est un appareil qui convertit l’électricité en signal lumineux et le second effectue la conversion inverse. D’après les chercheurs, ce système ne souffre pas du problème des appareils développés auparavant. Ceux-ci ne pouvaient transmettre le signal que dans le champ visuel direct de l’émetteur, au risque de perdre très nettement en force de signal. Ici, le signal lumineux rebondit contre les murs avant d’être reçu par le récepteur. "A moins que les murs ne soient peints en noir sombre, la transmission à l’intérieur d’une pièce ne pose aucun problème", affirme l'un des chercheurs. L’utilisation de multiples capteurs permettrait d’étendre la portée de l’émetteur à plusieurs pièces ou à plusieurs étages.
Une application directe dans les avions ou les hôpitaux
Plus simplement, le signal peut être transmis de manière conventionnelle entre plusieurs pièces avant d’être reconverti en signal lumineux pour un usage sans fil. Par ailleurs, un tel système s’avère particulièrement rapide. "Le système optique permet une très large bande et donc une très grand vitesse", affirme encore le chercheur. "Nous pouvons envoyer plus d’un gigabit par seconde sur une bande d’un gigahertz". Pour l’instant, les chercheurs ont centré leurs travaux sur les signaux infrarouges mais d’après eux le système fonctionnerait tout aussi bien en lumière visible ou en ultraviolet. Les premiers résultats ont été présentés lors de la SPIE Photonics West Conference qui s’est tenue le 27 janvier à San Francisco.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas