Les réseaux privés virtuels sont mal connus.

Par 13 janvier 1999
Mots-clés : Smart city

Comptant 676 000 clients, E*Trade, deuxième société de courtage américaine sur Internet derrière Charles Schwab, lance aujourd'hui une banque d'investissement en ligne baptisée E.Offering. E*Trade...

Comptant 676 000 clients, E*Trade, deuxième société de courtage américaine
sur Internet derrière Charles Schwab, lance aujourd'hui une banque
d'investissement en ligne baptisée E.Offering. E*Trade se propose de
vendre une partie des actions et obligations de sa clientèle
d'entreprises, moitié via Internet, le reste directement à des
investisseurs institutionnels. Elle percevra des commissions représentant
4,5 % des montants levés, contre 7 % en général pour les banques
d'investissements classiques.
E.Offering vise au départ des sociétés dont les besoins en capitaux
évoluent dans une fourchette de 25 à 50 millions de dollars.
(Les Echos - 13/01/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas