Les réseaux sociaux affichent des lenteurs à l'ouverture

Par 10 janvier 2008
Mots-clés : Future of Retail

Facebook et consorts accuseraient des performances très inégales en termes de chargement de leurs pages web. Une étude montre que les sites les plus populaires sont aussi parmi les plus lents à ouvrir.

Les réseaux sociaux en ligne seraient victimes de leurs succès. D'après une étude menée par WatchMouse, une bonne partie de ces sites présenteraient effectivement des lenteurs à l'ouverture de leurs pages ou ne se chargeraient pas correctement. Et pour cette entreprise qui se définie comme "la principale société de surveillance des sites web", le bonnet d'âne reviendrait à l'un des représentants les plus représentatifs de la tendance communautaire : Facebook. "Il est intéressant de constater que les sites de réseautage les plus populaires présentent des performances très médiocres", déclare Mark Pors, directeur technique chez WatchMouse.
Marge d'amélioration
Et d'ajouter : "il est surprenant que ceux-ci gardent un tel nombre de fans, étant donné la médiocrité de leurs services. L’utilisation de la technologie Ajax - du fait des faibles volumes d'information échangés avec le serveur – aurait pourtant du leur permettre de fonctionner plus efficacement, estime le fournisseur. Celui-ci conclut que les réseaux sociaux ont beaucoup à faire pour améliorer leurs performances et préserver leur popularité. WatchMouse a établi ces conclusions sur la base de l'analyse de la centaine de sites recensés sur l'encyclopédie en ligne Wikipédia. Pour ce faire, la société a créé son propre indice de performance des sites Internet qui consiste à calculer les temps de chargement de la page d'accueil d'un site dans sa version HTML. Pour être considérée comme "disponible", une page doit apparaître en moins de huit secondes et sans erreurs d'affichages.
Succès = performances moindres
Si une erreur d'affichage est observée, une pénalité de 10 secondes est appliquée en conséquence. L'addition de l'ensemble des temps de chargements effectifs ainsi que des pénalités permettent ainsi de former l'indice de performance des sites SPI. Les réseaux sociaux seraient-ils donc victimes de leur succès ? A en croire l'étude de WatchMouse la réponse est oui. Parmi les sites les moins performants du classement établi par la société on retrouve des références du genre comme Twitter, last.fm, Windows Live Spaces, ou encore del.icio.us. La première place revient quand à elle à FaceParty, un site qui voit dont l'audience s'érode. Les auteurs de l'étude soulignent enfin qu'un internaute n'attend en moyenne pas plus de quatre secondes pour le chargement d'une page web.

(cliquez pour agrandir)

L’Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas