Les réseaux sociaux deviennent une routine australienne

Par 18 août 2009

En Australie, le web collaboratif se développe à grande vitesse. Les internautes adeptes du web 2.0 sont surreprésentés dans les visiteurs des sites les plus populaires.

Les internautes australiens rattrapent leur retard en terme d’utilisation des réseaux sociaux. D’après une étude de comScore - une entreprise spécialisée dans les mesures d’audience en ligne, plus des deux tiers d’entre eux se sont rendu sur un site de réseau social en juin dernier. Ce chiffre n’atteint pas les 80% que l'on observe au Royaume Uni. Mais il marque une progression de près d'un tiers par rapport à 2008, soit trois fois plus que la croissance enregistrée outre Manche. « Les réseaux sociaux sont désormais un aspect essentiel de la routine en ligne des Australiens », explique Will Hodgman, vice-président exécutif de la région Asie Pacifique chez comScore. Cette année 2009 a confirmé le statut de leader des réseaux sociaux de Facebook. Elle a aussi vu l’arrivée tonitruante de Twitter sur la scène web, comme ce fut le cas dans la plupart des pays.
Sites populaires et réseaux sociaux
Autre découverte de l’étude, en Australie les membres de réseaux sociaux sont ubiquistes... et peut-être un peu légitimistes. En effet, 90% de l’audience des 20 sites web les plus populaires du pays sont aussi membre d’un réseau social. Cela semble logique dans le cas de Facebook, qui se place d’ailleurs en troisième position de cette liste des acteurs majeurs du paysage web Australien, derrière les sites affiliés à Google ou Microsoft. On retrouve la même tendance en ce qui concerne le temps passé en ligne. Si on s’attache aux utilisateurs de réseaux sociaux à y passer le plus de temps, on constate qu’ils forment près du quart des visiteurs de ces sites web les plus visités, soit 10 points de plus que pour l’ensemble du web.
Une information vitale pour mieux communiquer
Certains sites web locaux comme Fairfax Media (12ème site le plus visité Australie) ou le site de la Banque du Commonwealth d’Australie (16ème) arrivent à concentrer près de 90% de visiteurs membres de réseaux sociaux. Pour Will Hodgman, ces informations sont précieuses dans l’élaboration de stratégie marketing web. Selon lui, une entreprise ne doit pas chercher à s’adresser à son public uniquement lorsqu’il se trouve sur son site web, « mais elle doit également se poser la question de savoir comment l’atteindre et interagir avec lui à travers d’autres médias en ligne, et particulièrement les réseaux sociaux ».

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas