Les réseaux sociaux dévoilent aussi la structure organisationnelle d'une entreprise

Par 19 mars 2013 1 commentaire
Hiérarchie

Les réseaux sociaux tels Facebook et LinkedIn sont certes créateurs de connexions entre les individus, mais ils sont également les porteurs d'informations « confidentielles » livrées sans réserve par des employés peu discrets.

Si les entreprises souhaitent garder confidentielle la structure organisationnelle qui les compose, les informations issues des réseaux sociaux pourraient cependant la dévoiler. Grâce à un logiciel capable d'extraire les informations publiques de certains réseaux sociaux, des chercheurs de l'université de Ben Gurion (Israël) sont en effet parvenus à regrouper des individus en fonction de l'entreprise pour laquelle ils travaillent. A partir de ces données, ils ont ensuite réussi à reconstituer la structure de réseaux informels qui tissent les relations entre ces personnes et donc à détecter les personnes capables d'occuper des postes hauts placés au sein de la société.

Des informations qui en disent long

Pour mener à bien leur étude, les chercheurs ont donc analysé les données issues des profils Facebook de 17,096 employés issus de six entreprises travaillant dans le secteur technologique. Ils ont pu dans un premier temps constater que les salariés sont généralement peu discrets concernant la divulgation de leurs informations professionnelles sur les réseaux sociaux, puisqu'ils sont parvenus à déterminer le niveau de qualification d'une majorité d'entre eux. En appliquant ensuite le principe d'homophilie qui pousse un individu à aller vers un autre en fonction des points communs qu'il peut avoir avec lui, les chercheurs sont parvenus à localiser les différentes branches d'une entreprise. A partir du niveau de compétences ainsi que les branches dans lesquelles travaillent ces employés, les chercheurs ont pu déduire les managers potentiels des entreprises, cachés parmi les utilisateurs.

Des résultats utiles à plusieurs niveaux

Les chercheurs ont simplement souhaité démontrer qu'acquérir de précieuses connaissances sur la structure organisationnelle d'une entreprise, en regroupant les informations récoltées sur le net, n'est pas quelque chose de difficile. Et cela, ne serait pas négligeable, car selon ceux-ci, ce serait un bon moyen d'améliorer les différents problèmes qui pourraient exister au sein de la structure sociale. Toutefois, ils rappellent l'importance pour les organisations qui souhaitent cacher leur structure, l'emplacement et la spécialisation de leurs branches d'activités, l'identité des dirigeants, etc. d'appliquer des politiques plus strictes concernant l'utilisation des médias sociaux par leurs employés.

Haut de page

1 Commentaire

Pour répondre à cette problématique soulevée par votre précieuse enquête: Réseaux Sociaux : nouvelle organisation, nouveau management, nouveaux comportements et usages . Comment s’y plonger sereinement et efficacement.
Nomades, ludiques, faciles d’utilisation, incontournables, dans l’air du temps … Les réseaux sociaux ont le vent en poupe et confirment leur percée tant en interne, via les Réseaux Sociaux d’Entreprise (70% des groupes du CAC 40 disposent d’un réseau social opérationnel ou en cours de déploiement) qu’en externe (en France, 77 % des internautes sont inscrits sur un réseau social, on compte 1.6 million d'inscrits supplémentaires en 1 an, et 2 inscrits sur 3 fréquentent quotidiennement les réseaux sociaux) via la mise en œuvre de véritables stratégies digitales dont l’employment branding et la e-réputation sont souvent au cœur des réflexions.
Réseaux Sociaux : Un engouement qui s’accélère
Même s’ils rencontrent encore des difficultés à s’installer dans les boites à outils professionnelles, les réseaux sociaux bénéficient d’un intérêt de plus en plus marqué de la part des dirigeants, des managers et des professionnels RH. L’année 2013 devrait rester sur la même lancée et confirmer le succès des réseaux sociaux, même si les réels retours d’expériences sont encore peu nombreux, du fait notamment des freins culturels, organisationnels et managériales inhérents à leur déploiement.
Réseaux sociaux : L’épreuve des faits
Listons simplement quelques faits illustrant cette inéluctable r-évolution :
• Aucune entreprise adoptant une stratégie digitale ne revient en arrière
• Certains grands groupes comptent déjà… plus de 18 Community managers en leur sein
• Plus de 800 postes de Community managers sont ouverts sur la toile
• La prise de conscience chez les DRH de l’importance de l’image employeur et la nécessité d’utiliser les réseaux sociaux pour attirer les talents
• La prise de conscience des DRH d’accompagner l’adoption de la bonne net-attitude et de former au « network behaviour » : quels réseaux sociaux investir, comment mettre en place une charte des réseaux sociaux, quels usages, quels comportements adopter…
Réseaux sociaux : En être ou pas
Le digital est partout et cette tendance s’accélère. Les interactions entre le réel et le virtuel s’intensifient dans la sphère domestique comme dans la sphère professionnelle. Nul ne conteste plus désormais cette porosité. Le mobile, dont l’équipement et les usages explosent (il y a désormais 40 millions d’internautes en France, en progression de 6 % sur un an, et 19 millions surfent avec leurs smartphones (+23 % sur un an), soit une évolution quatre fois plus rapide que la progression des internautes classiques !) devient même l’une des passerelles privilégiées entre les univers online et offline… obligeant les entreprises à mener rapidement une réflexion sur leur stratégie digitale, leur organisation et leur transformation managériale. Qu’elles le veuillent ou non, les réseaux sociaux sont déjà… une réalité d’entreprise !
Réseaux sociaux : mode d’emploi
La contrainte pour l’entreprise consiste surtout à fixer un cadre à ses collaborateurs, c'est-à-dire à délimiter le champ des possibles en matière de droits et devoirs, d’usages et de comportements à adopter sur les réseaux sociaux. Par exemple, lorsqu’un collaborateur expose sa fonction et son périmètre de responsabilités sur un réseau social professionnel, il expose également son appartenance à son entreprise et il engage la responsabilité de cette dernière en termes d’e-réputation : les conséquences ne sont donc plus anodines.
Ainsi, investir dans les réseaux sociaux pour une entreprise revient à mener un véritable projet de conduite du changement, composé de plusieurs étapes :
Etape 1 : mettre en place un nombre d’actions de prévention comme un audit de veille par exemple, pour comprendre qui fait le bruit de l’entreprise sur la toile, comment les acteurs-collaborateurs se présentent et sur quels espaces sociaux, et ce de manière à analyser l’image de l’entreprise et à cartographier les comportements des collaborateurs.
Etape 2 : mettre en place une charte des réseaux sociaux fixant le cadre notamment de l’utilisation des logos, de l’affichage des profils, des recommandations comportementales etc…
Etape 3 : concevoir et déployer un véritable projet d’accompagnement du changement intégrant généralement la DG, la DRH, la Direction de la communication et l’IT, en tant que sponsors du projet en amont. En effet, les Réseaux Sociaux, en interne comme en externe, nécessitent le plus souvent de revoir les process, parfois l’organisation et le plus souvent d’accompagner la transformation managériale qu’elle implique dans des entreprises encore très souvent hiérarchiques, en silôts ou matricielles… Et donc encore loin de l’organisation en réseau.
Etape 4 : sensibiliser et former es les collaborateurs de l’entreprise pour qu’ils deviennent ambassadeurs d’excellence dans le respect de la communication corporate. Il s’agit bien de veiller à la création de contenus positifs à propos de soi et à propos de l’entreprise, pour noyer d’éventuelles attaques ou malveillance par exemple. Il convient de disposer de ses propres espaces de discussion (community management, réseaux sociaux et blogs de l’entreprise, internes et externes). L’enjeu est bien d’épauler la DRH, la Dircom, les managers et collaborateurs de l’entreprise pour leur apprendre à réagir rapidement et à bon escient en cas de critique.
Vous l’aurez compris, promouvoir une entreprise, sa visibilité et accroitre sa notoriété, entamer un dialogue et se rapprocher de ses clients sur l’ensemble des réseaux sociaux, communiquer sur son identité et ses valeurs constitue un passage obligé.
Or, ce passage, par les changements culturels, organisationnels, managériaux et d’usages (nomadisme, télétravail, web conférence, mode projet, management à distance, multiculturel, communautés de pratiques, entreprise étendue…) qu’il induit, nécessite un accompagnement prenant en compte à la fois la dimension humaine et le volet technologique. Et c’est bien là tout le sens des missions menées par le groupe de conseil en Rh & management Bernard Julhiet.
Louis Serge Real Del Sarte
Directeur des Réseaux Sociaux Bernard Julhiet et auteur de « Les Réseaux Sociaux sur Internet » - Editions Alphées
ls.realdelsarte@julhiet.com
@ByJulhiet

Soumis par Louis-Serge Real del Sarte (non vérifié) - le 20 mars 2013 à 18h53

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas